Une autre année avec un CELI à 10000 dollars?

Publié le 04/12/2015 à 08:00

Une autre année avec un CELI à 10000 dollars?

Publié le 04/12/2015 à 08:00

Pourrez-vous mettre 10 000$ en 2016 dans votre CELI? La nouvelle année approche et le nouveau gouvernement libéral, outre sa promesse électorale de ramener le plafond à 5500 dollars, n’a toujours pas bougé sur ce front depuis son arrivée au pouvoir, en octobre.


Il faut reconnaître que Justin Trudeau n’a pas eu le temps de prendre la température de l’eau avant de plonger; son gouvernement a débuté son mandat sur les chapeaux de roue, avec les attentats de Paris, le retrait des avions canadiens en Syrie et la Conférence sur le climat. Puis maintenant cette bataille de juridiction autour du droit au suicide assisté…


Suivez-moi sur Twitter


Pour lire mes billets précédents


Il pourrait bien régler la question du CELI dans les prochaines semaines. Et peut-être que non. J’ai discuté avec un planificateur financier qui me racontait qu’il avait lancé ce mot d’ordre auprès de ses clients: déposez 10 000 dollars dans votre compte libre d’impôt dès le retour du congé des fêtes, la semaine du 4 janvier, pour l’année 2016.


Je ne l’identifierai pas, mon calepin était dans mon sac et nous parlions à bâtons rompus. Il mise sur la lourdeur administrative de la machine gouvernementale et sur les difficultés à appliquer la promesse des libéraux de manière rétroactive.


Tant que le fédéral n’aura pas officiellement modifié les règles autour du CELI, le plafond de 10 000$ par année reste en vigueur. Si le gouvernement n’est pas intervenu d’ici le retour des fêtes, vous pourriez en effet contribuer 10 000$ dans votre compte libre d’impôt au début de l’année. Qu’adviendrait alors si le plafond est abaissé plus tard?


On pourrait imaginer le gouvernement limiter vos droits de cotisation pour les années subséquentes. Mais vous pénaliser? Une promesse électorale n’a pas force de loi. Et comme la situation demeure floue, rien ne vous empêche de vous essayer.


Les promesses de Justin Trudeau et votre portefeuille


Notre collaborateur Dany Provost, planificateur financier, fiscaliste et ceinture noire Excel, avait concocté des tableaux qui vous permettaient de connaître les effets des promesses libérales sur votre portefeuille.


Petit rappel: le Parti libéral a promis de réduire le taux d’imposition de 22% à 20,05% sur la tranche de revenus de 44 701$ et 89 401$ et de créer un nouveau pallier d’imposition de manière à imposer à un taux de 33% les revenus de plus de 200 000$ (au lieu de 29%). Le nouveau gouvernement a également l’intention d’éliminer la mesure de fractionnement de revenu pour les couples avec enfants introduite par les conservateurs et de remplacer trois allocations pour enfants par une seule, non imposable.


La Chaire de recherche en fiscalité et en finances publiques de l’Université de Sherbrooke a fait un exercice similaire à celui effectué par notre collaborateur au lendemain des élections. L’équipe du fiscaliste Luc Godbout a publié cette semaine l’étude La mise en place de certaines promesses fiscales fédérale : quelles sont les principales incidences fiscales et financières au Québec?


Ce document vous permettra de voir comment vous serez touchés.


La plogue


J’ai déjà exprimé ici un biais favorable pour les idées de Luc Godbout, qui a dirigé la commission d’examen sur la fiscalité québécoise. Il propose entre autres de relever les taxes à la consommation et de réduire l’impôt sur le revenu.


Vous voulez savoir pourquoi? Vous pouvez relire mon billet sur le sujet. Ou vous pouvez vous procurer la dernière édition de L’État du Québec, dans lequel le fiscaliste explique sa position. La réforme de la fiscalité n’est qu’un des nombreux débats qui secouent la province actuellement. Parmi les autres, il y a l’austérité, la réforme de la santé, l’immigration, l’entreprenariat, l’économie, la crise des médias, et combien d’autres.


L’État du Québec, publié par l’Institut du Nouveau Monde (INM), présente la situation de la province dans un collage pertinent des grandes questions qui nous animent à une époque de grands chambardements.


Faites vos maths


Ce n’est pas dit dans l’ouvrage, mais on n’est pas forts en maths. Particulièrement dans les allés du centre commercial. Les chercheurs en marketing ont beaucoup de plaisir à faire des expérimentations sur les humains. Et les résultats sont étonnants… et gênants.


Cet article de The Atlantic devrait figurer parmi vos lectures obligatoires avant de vous aventurer dans les magasins. On y recense les principales techniques de mise en marché pour vous faire consommer davantage.


J’ai appris qu’il y avait des produits «faire valoir». Une machine à café que vous n’auriez pas achetée se transforme soudainement en un achat incontournable si elle est exposée à côté d’une autre presque identique qui coûte deux fois plus cher.


Votre regard croise l’étiquette du prix d’un sac à main: 7000 $! Malade? Eh non! Vous serez ainsi plus enclin à payer 350 dollars pour la montre qui vous attend au tournant de l’allée.


Petite devinette: Qu’est-ce qui représente la meilleure affaire entre un café soldé de 33% ou 33% plus de café pour le prix non soldé?


Suivez-moi sur Twitter


Pour lire mes billets précédents


À propos de ce blogue

Les finances personnelles, ça consiste à gérer son argent au jour le jour en fonction d’objectifs plus ou moins éloignés. En regardant du bon angle, on constate qu’il s’agit d’un instrument pour réaliser ses ambitions et ses rêves. C’est avec humanité et une pointe d’humour que Daniel Germain compte aborder les finances personnelles dans ce blogue, dont l’objectif est de vous informer et de vous faire réagir. Daniel Germain assume la direction du magazine de finances personnelles Les Affaires Plus depuis 2002 et a développé de vastes connaissances sur le sujet.

Daniel Germain

Sur le même sujet

De l'invalidité à la retraite, périlleux !

Édition du 11 Mars 2017 | Daniel Germain

CLINIQUE RETRAITE. Comment préparer sa retraite quand on a perdu, comme on dit parfois dans le froid langage de la ...

REER: Satan vous répond

03/03/2017 | Daniel Germain

BLOGUE. Retour sur un sujet brûlant: le REER, est-ce l'enfer?