Pour une revalorisation de l'expérience

Offert par Les affaires plus

Publié le 01/10/2017 à 00:00

Pour une revalorisation de l'expérience

Offert par Les affaires plus

Publié le 01/10/2017 à 00:00

Un magazine de finances personnelles qui suggère de repousser la retraite ? Avouez qu'il faut de l'audace ! D'ordinaire, on a plutôt tendance à offrir des conseils pour atteindre des objectifs de retraite précoce.


Vous êtes sûrement de ceux qui voudraient se retirer tôt, comme ces lecteurs du journal Les Affaires qui nous écrivent chaque mois pour savoir si leur situation financière leur permet de prendre leur retraite dans la force de l'âge.


Souvent, ces lecteurs précisent du même souffle que s'ils veulent prendre leur retraite, ce n'est pas pour rester inactifs. Ils laissent la porte ouverte à une occupation à temps partiel, à un boulot saisonnier ou à petit projet d'entreprise. On comprend alors que le désœuvrement n'est pas vraiment leur objectif. Ils veulent s'extirper d'une situation qui les ennuie. Prendre leur distance d'un patron nocif. Ils veulent faire autre chose.


En couverture, nous avons insisté sur le fait que l'activité professionnelle est bénéfique pour la santé. En effet, des recherches tendent à démontrer que la santé physique et les facultés mentales déclinent plus rapidement quand on est oisif. Les gens qui se plaisent à leur travail et repoussent le moment de la retraite sont souvent plus vigoureux que leur voisin du même âge qui se gave de télé en après-midi de semaine.


Vous avez peut-être en tête une personne de plus de 70 ans, droite comme un poteau, qui puise une énergie incroyable d'une vie professionnelle qu'elle a réinventée. C'est que faire partie de réseaux sociaux (ceux avec des gens en chair et en os) et le sentiment d'être utile sont plus bénéfiques que le chia et les oméga-3.


Notre dossier ne se contente pas de relever les bienfaits apportés par le fait de rester actif, il offre également des conseils pour donner un second souffle à sa vie professionnelle. Comment rester attrayant aux yeux des employeurs ? Quelles sont les filières où l'expérience des travailleurs plus âgés est recherchée ? C'est essentiellement à cette question que nous avons tenté de répondre.


Le contexte est favorable. Le taux de chômage est à son plus bas en 40 ans, la population active est en déclin, et les entreprises ont besoin de main-d'œuvre. Et, disons-le sans détour, la retraite précoce et totale n'est pas à notre portée, financièrement. Mais il y a aussi un obstacle, à commencer par une forme rampante d'âgisme qui s'exprime le plus souvent par un enthousiasme mal contenu pour tout ce qui est jeune. Comme toujours.


Vite, revalorisons l'expérience.


Daniel Germain
Chef de publication, Les Affaires Plus
daniel.germain@tc.tc

À propos de ce blogue

Les finances personnelles, ça consiste à gérer son argent au jour le jour en fonction d’objectifs plus ou moins éloignés. En regardant du bon angle, on constate qu’il s’agit d’un instrument pour réaliser ses ambitions et ses rêves. C’est avec humanité et une pointe d’humour que Daniel Germain compte aborder les finances personnelles dans ce blogue, dont l’objectif est de vous informer et de vous faire réagir. Daniel Germain assume la direction du magazine de finances personnelles Les Affaires Plus depuis 2002 et a développé de vastes connaissances sur le sujet.

Daniel Germain

Sur le même sujet

Prével tourne le dos aux maisons de retraite

08/12/2017 | Martin Jolicoeur

Prével quitte complètement le secteur des résidences pour personnes retraitées.

Son portefeuille nuit à l'atteinte de ses objectifs

Édition du 09 Décembre 2017 | Daniel Germain

CLINIQUE RETRAITE. Noémie est à un âge où on se soucie peu de la retraite. Elle caresse plutôt le projet d'acheter ...