Comprendre ces petits crédits fiscaux qui engraissent votre portefeuille

Publié le 30/03/2018 à 08:01, mis à jour le 02/04/2018 à 10:29

Comprendre ces petits crédits fiscaux qui engraissent votre portefeuille

Publié le 30/03/2018 à 08:01, mis à jour le 02/04/2018 à 10:29

Vous dire que c’est aussi captivant que des fiches à collectionner sur les dinosaures et les phénomènes astronomiques serait un peu exagéré. Je vous imagine perdre la notion du temps, plongé dans un article sur les mécanismes des supernovae ou sur la morphologie (surtout les petites pattes avant) du tyrannosaure rex.


Mais à la lecture d’un texte rappelant l’histoire du Crédit d’impôt pour la mise aux normes d’installations d’assainissement des eaux usées résidentielles? Si l’activité vous fait manquer un rendez-vous, c’est sans doute que vous avez sombré dans un profond sommeil.


N’empêche, saluons la dernière initiative de la Chaire en fiscalité et en finances publiques de l’université de Sherbrooke qui vient de mettre en ligne un guide des mesures fiscales québécoises et canadiennes. Ce n’est pas le genre de source d’information dont on va s’abreuver avec son café le samedi matin pour le plaisir, ou pour briller au jeu Quelques arpents de pièges (Trivial Pursuit pour les Français). Encore moins pour épater la galerie, même les pédants ne s’aventurent pas en territoire fiscal, au risque de passer pour cuistres. Et comptables.


Mais pour comprendre sa facture d’impôt, ce guide deviendra essentiel, au même titre que l’incontournable Planiguide de Raymond Chabot Grant Thornton. À bien des contribuables qui préparent eux-mêmes leur déclaration de revenus, il pourrait éviter des omissions coûteuses.


Le guide est divisé en 56 fiches réparties dans une douzaine de thématiques. Par exemple, on trouve sous le thème «Situation familiale» quatre mesures : crédit pour personne vivant seule; crédit pour époux ou conjoint de fait; crédit pour personne à charge admissible et transfert de crédit d’un conjoint de l’autre. On compte dix fiches sous la rubrique «Travail». Dans la fiche «Prestation fiscale pour le revenu de travail», on décrit l’objectif de la mesure et les paramètres de calcul. Le texte présente aussi des exemples et l’historique. Toutes les fiches sont découpées de la même façon.


Luc Godbout, le titulaire de la Chaire qui a concocté le guide, reconnaît que l’outil est à parfaire et qu’il faudra que ses collègues et lui s’attellent pour le maintenir à jour. Les changements apportés dans le dernier budget du Québec ne sont pas reflétés dans le guide. «L’important est que l’information nécessaire pour faire sa déclaration de revenus soit dans le guide. Les modifications apportées par Québec seront intégrées d’ici la fin de l’année», dit-il.


Ces fiches ne couvrent pas tout l'univers fiscal, mais l’essentiel concernant le particulier s’y trouve (quoiqu’il en manque une sur le REER, à venir). Les fiches à collectionner, ç’a toujours fait un peu nerd. Celles-là le sont au carré, mais au contraire de celles sur les dinosaures, elles peuvent avoir un impact sur votre portefeuille.


Applaudissons l’ensemble de l’œuvre. La Chaire en fiscalité et en finances publiques de l’université de Sherbrooke s’évertue à éduquer le public sur les enjeux de fiscalité. Ce qui n’est pas une mince tâche, à commencer par capter notre attention.


***


C'est toujours gris pour la FCEI


Puisqu’on s’éclate, poursuivons sur le sujet. Parlons du dernier budget, que j’ai couvert avec les collègues Pouliot et Rolland mardi dernier. Encore une fois, on m'a confié le volet gastronomique du périple à Québec. Cette fois, nous nous sommes arrêtés au Restaurant des 3 étoiles de Saint-Cyrille-de-Wendover. Nos salutations à Hélène, l'affable serveuse.


Rarement a-t-on vu un budget aussi favorable aux petites entreprises, avec une réduction d’impôt, une baisse de taxe sur la masse salariale et des mesures pour favoriser l’intégration de la main-d’œuvre.


Dans la salle où sont enfermés les journalistes, se trouvent également des représentants d’organismes de toutes sortes pour réagir à chaud, comme le Conseil du patronat, les Manufacturiers et exportateurs du Québec, la CSN et j’en passe. Il y a bien sûr la Fédération canadienne des entreprises indépendantes (FCEI), un organisme avec lequel Les Affaires entretient certaines accointances, les deux ayant un net penchant pro-entrepreneurs. Je ne vous apprends rien.


La FCEI fait un merveilleux travail de lobbying, sinon redoutable. Je connais bien peu d’organisations qui savent mieux faire entendre leurs doléances. Sa représentante, omniprésente, avait toutes les raisons de se réjouir mardi. Elle se baladait cependant en boudant un peu son plaisir. Le premier réflexe de la FCEI étant de se montrer insatisfaite, sa porte-parole n’a pas manqué d’insister sur «un nuage noir dans le ciel bleu» de ce budget. Le cumulonimbus en question, c’était l’adoption par Québec des nouvelles règles resserrant le fractionnement de revenu entre membres d’une famille d’entrepreneur mises en place par Ottawa depuis janvier. Le contraire aurait été improbable. On aurait plutôt dit un cumulus en forme de grand-maman bien veillante.


On devine que la journée où il n’y aura plus aucun nuage dans le ciel de la FCEI, il n’y aura plus aucun impôt ni d’encadrement. Qu’est-ce que ce doit être pénible de ne jamais trouver son contentement, même les jours de fête.


Suivez-moi sur Twitter / Pour lire mes autres billets


 

À propos de ce blogue

Les finances personnelles, ça consiste à gérer son argent au jour le jour en fonction d’objectifs plus ou moins éloignés. En regardant du bon angle, on constate qu’il s’agit d’un instrument pour réaliser ses ambitions et ses rêves. C’est avec humanité et une pointe d’humour que Daniel Germain compte aborder les finances personnelles dans ce blogue, dont l’objectif est de vous informer et de vous faire réagir. Daniel Germain assume la direction du magazine de finances personnelles Les Affaires Plus depuis 2002 et a développé de vastes connaissances sur le sujet.

Daniel Germain

Sur le même sujet

La vérificatrice générale appuie la stratégie budgétaire libérale

Les finances de l’État québécois sont en ordre et les prévisions budgétaires jusqu'à 2021 sont «plausibles».

Par où commencer pour en finir avec les dettes?

27/07/2018 | Conseiller

La gestion des dettes est un élément clé à prendre en considération dans un ...