Ces forfaits télé qui n’ont aucune valeur

Publié le 15/05/2018 à 10:45

Ces forfaits télé qui n’ont aucune valeur

Publié le 15/05/2018 à 10:45

J’ai profité du ménage du printemps pour me débarrasser de ce qui ne servait plus, dont mon abonnement à la télévision par câble. J’y étais accroché depuis la belle époque des Filles de Caleb, on ne coupe pas ce genre de cordon aussi facilement.


J’ai longtemps hésité à virer le câble de la maison, question d’habitude. D’abord, j’ai écrémé mon bouquet de chaînes, jusqu’à ne plus être abonné qu’au minimum. Ensuite, je me suis laissé mystifier par la carte de tarifs multiservices mis de l’avant par les employés du câble. La force d’inertie a fait le reste.


On se rend compte au bout d’un moment que le forfait de télé de base, une obligation imposée à l’industrie de la télédistribution par le CRTC, est une arnaque. Comme on peut facilement capter en HD les canaux généralistes avec une antenne, on réalise qu’on paie 300$ par année pour TV5. Le reste du bouquet? Risible. Qui regarde APTN (une chaîne autochtone), les travaux de l’Assemblée nationale, MAtv, Canal Savoir, cpac, AMI (en anglais et en français SVP), City et Unis ?


Comment estimer la valeur véritable de ce service? Comparons. Avec les 25 $ par mois exigés pour le service télé de base, on peut s’offrir des abonnements à Netflix ET à Amazon Prime (musique, vidéo, livraison des achats Amazon gratuite en deux jours). Et il en reste pour tou.tv Extra.


Ces services sont cependant gourmands en Internet. Il m’arrive trois ou quatre fois par année de consommer plus de données dans un mois que la quantité prévue dans mon forfait, ce qui m’oblige à acheter de la capacité supplémentaire, à 15 $. Pourquoi ne pas régler ce problème en même temps que résilier mon abonnemet télé? 


J’avais vu annoncée une promotion récemment, l’Internet illimité avec vitesse de téléchargement de 120 Mbits/s à 65,95 par mois. Chez les petits concurrents indépendants, le même service est affiché pour quelques dollars plus cher. Au moment de mon appel, l’offre en question n’était plus disponible, mais elle avait placé la barre.


L’employée a d’abord tenté de me retenir au service télé, mais mollement, comme si elle avait capitulé avant même que j’appelle. Je soupçonne les troupes du service à la clientèle d’avoir abandonné le combat sur certains fronts. Formées d’honnêtes Y, elles trouvent sans doute absurde qu’on puisse claquer 25$ par mois pour TV5 qu’on syntonise quelques fois par année pour accommoder la visite française en mal du pays.


Quand j’ai abordé la question du service d’Internet, des données illimitées et des 120 Mbits/s, j’ai entendu mon interlocutrice pianoter quelques secondes sur le clavier de son ordinateur, qui lui a proposé ce boniment qu’elle m’a aussitôt relayé:


-Monsieur, ce forfait est normalement offert à 80 $ par mois, plus taxes. Je vous l’offre en promotion à 75 $.


-Mais madame, vous me proposez le même prix qu'à tout le monde, il est affiché sur votre site Internet. Par contre, j’ai vu que vous annonciez ce même forfait à 65$ il y a deux semaines…


Je l’entends échanger avec un collègue, puis taper à nouveau sur son clavier. Elle revient au bout d’une minute pour m’annoncer que je pouvais profiter de l’offre de promotion qui était échue, comme si de rien n’était, sans me faire sentir une seconde qu’elle avait combattu pour m’obtenir cette bonne affaire. Il suffisait de demander.


-Au fait, ai-je poursuivi, la promotion incluait un routeur sans-fil de dernière génération gratuit.


-On vous l’envoie par la poste Monsieur.


-Merci.


***


L’antenne


J’ai acheté mon antenne HD sur Amazon pour 30 dollars (plus taxes), livrée gratuitement grâce à un abonnement Amazon Prime. Je l’ai installée en moins de trois minutes. Après cinq minutes de manipulation dans les réglages de la télé, Les Chefs! rentraient au poste aussi bien qu’avec le câble. Je m’en fous un peu remarquez, je peux écouter en différé Jean-Luc Boulay se plaindre que ça manque de sauce, comme je peux le faire avec la plupart des émissions de Radio-Canada. Mon antenne capte aussi bien le signal de Télé-Québec ainsi que, hélas, ceux de TVA et V.


J’ai profité de l’occasion pour réaménager légèrement le salon et faire du ménage derrière la télé, avec tout ce poil de minous qui s’accumule dans les inextricables spaghettis. En déplaçant la télé, les fils RCA qui la relient à l’amplificateur de la chaîne stéréo n’étaient plus assez longs.


En acheter de nouveaux chez Amazon? J’ai été pris d’un élan de solidarité pour le petit commerçant de quartier, je suis allé chez La Source, à quelques rues de chez moi. La boutique ne tenait que des câbles de six pieds, ce qui était trop court pour mes besoins. Une paire se distinguait par contre, elle semblait pouvoir servir d’extension. Je m’enquiers auprès d’un employé, avachi sur son comptoir, le genre à vous ruiner la réputation d’une «Tech Squad». Il n'est pas sûr.


J’achète tout de même les câbles, 20 $ les amis. Si ce n’est pas de la solidarité ça… Heureusement, ils fonctionnent, mais je suis curieux. Je vais voir ce qu’il en aurait coûté sur Amazon pour solutionner mon problème.


Pour 13 dollars, j’aurais pu acheter des câbles audio RCA de 20 pieds, livrés au bureau.


Suivez-moi sur Twitter / Pour lire mes autres billets


 

À propos de ce blogue

Les finances personnelles, ça consiste à gérer son argent au jour le jour en fonction d’objectifs plus ou moins éloignés. En regardant du bon angle, on constate qu’il s’agit d’un instrument pour réaliser ses ambitions et ses rêves. C’est avec humanité et une pointe d’humour que Daniel Germain compte aborder les finances personnelles dans ce blogue, dont l’objectif est de vous informer et de vous faire réagir. Daniel Germain assume la direction du magazine de finances personnelles Les Affaires Plus depuis 2002 et a développé de vastes connaissances sur le sujet.

Daniel Germain

Sur le même sujet

É-U: la confiance des consommateurs s'approche d'un sommet

25/09/2018 | AFP

L’enquête n’incluait pas l’imposition par l’administration Trump de nouveaux de nouveaux tarifs douaniers de lundi.

L'indice des prix à la consommation a augmenté de 0,1% en août

Mis à jour le 21/09/2018 | AFP et La Presse Canadienne

Les prix ont augmenté dans les huit composantes principales au cours de la période de 12 mois se terminant en août.