Changement de vie majeur rime avec mise à jour du testament

Publié le 11/05/2018 à 09:33

Changement de vie majeur rime avec mise à jour du testament

Publié le 11/05/2018 à 09:33

Quand notre vie change de façon importante, il y a souvent lieu de réfléchir aux implications de ces changements. Cette réflexion pourrait bien nous mener à vouloir mettre notre testament à jour. Un plan successoral ne devrait pas être un plan statique : nos volontés et désirs peuvent certainement évoluer au cours de notre vie, entre autres suite à divers évènements importants, et il faut s'assurer d'y voir! Pourquoi ? Un testament lie les mains d'un liquidateur, même s'il est mal écrit ou qu'il ne reflète plus les derniers vœux du défunt parce qu'il n'a pas été mis à jour, par exemple.


À ce sujet, je me souviens de l'histoire d'une veuve qui avait trois enfants ainsi que trois propriétés immobilières.


Lorsqu'elle prit le temps de faire son testament, elle le fit à la main, à son bureau. Elle léguait la maison à l'enfant qui vivait avec elle et s'occupait d'elle, et léguait les autres immeubles en zone rurale à ses deux autres enfants.


Elle n'avait pas tenu compte de ce que l'on appelle l'impôt sur les gains en capital. En effet, lorsque nous décédons, la valeur de tous nos biens est évaluée en date de notre décès afin de déterminer le gain en capital qui a été réalisé. Ce dernier est imposable, la facture doit donc être réglée par la succession. Lorsque les biens sont légués au conjoint survivant, il y a exemption de cette obligation de payer de l'impôt sur le gain en capital.


Les 3 propriétés de la veuve en question avaient pris de la valeur au fil des décennies. Les deux enfants ayant hérité des immeubles ruraux devaient ainsi des dizaines de milliers de dollars en impôts, tandis que l'autre enfant, ayant hérité de la maison, ne devait rien puisque la résidence principale du défunt est toujours exonérée. Comme le principal actif légué dans cette succession était les 3 propriétés, il y avait très peu liquidités, ce qui fait que la succession ne pouvait payer les factures d'impôts.


En temps normal, personne ne peut hériter d'une succession tant que les impôts sur les gains en capital n'ont pas été payés. Ceci fait en sorte que plusieurs propriétés léguées sont finalement vendues afin de payer les sommes dues en impôts. L'héritier n'obtient ainsi jamais son immeuble. Et toute une épopée peut s'ensuivre. Est-ce que tous les immeubles seront vendus? Sinon, lequel? Les héritiers peuvent ne pas être tous d'accord.


L'histoire de la veuve est un exemple typique de situation pouvant briser une famille : le testament a été mal écrit et les mains du liquidateur sont liées.


Dans cette histoire, finalement, les enfants ont décidé de payer les impôts dus avec leurs propres moyens afin d'éviter d'avoir à vendre les immeubles en question. Dans ce cas, une bonne planification successorale aurait dû tenir compte du manque de liquidité pour les sommes qui seraient à payer et possiblement prévoir l'achat de polices d'assurance pouvant couvrir, les impôts lors du décès.


Beaucoup de gens rédigent leurs testaments lorsqu'ils se marient ou qu'ils ont des enfants afin de s'assurer que leur conjoint héritera de leurs biens et que les enfants seront envoyés à un tuteur choisi dans le cas où les deux parents décéderaient.


Cependant, plusieurs années après la rédaction initiale de ces testaments, les enfants sont devenus adultes, les actifs familiaux ont grandi et incluent souvent une maison, des fonds de retraite, des comptes bancaires, un condo pour les vacances, des actions et des obligations, et plusieurs véhicules, par exemple. Il ne serait pas surprenant que les testaments rédigés il y a plusieurs années ne soient plus appropriés pour la situation actuelle de la famille.


Je pense que tout le monde aurait intérêt à revoir son testament tous les cinq ans ou après les événements importants. Parmi ces évènements, je pense entre autres à une naissance ou une adoption, que ce soit de nos enfants ou petits-enfants, un mariage, une nouvelle union, l'apparition d'une maladie, la mort d'un être cher, le divorce, etc.


Nos vies sont en constante évolution et plusieurs évènements importants devraient nous inciter à apporter les modifications nécessaires à nos testaments.

À propos de ce blogue

Des études ont démontré qu’environ la moitié des Canadiens adultes ont un testament valide, ce qui est peu. Alors que certains aimeraient qu’à leur décès, leur conjoint ou leurs enfants héritent de tous leurs biens, d'autres préfèrent ne pas penser à ce genre de détail pour le moment. Peu importe votre situation, la rédaction d'un testament et l'établissement d'un plan visant la distribution de vos biens sont des étapes très importantes. En effet, clarifier le genre d’héritage que vous souhaitez léguer, ainsi que planifier les soins qui devront être prodigués si vous avez des personnes à votre charge, par exemple, représentent des gestes que vous pouvez poser et qui peuvent grandement bénéficier aux gens qui vous sont chers. Carmela vous amènera à réfléchir et analyser votre situation dans le but de vous aider à bien planifier vos affaires. Ce faisant, elle vous offrira un aperçu pratique des éléments dont vous devriez tenir compte ainsi que des questions personnelles que vous devriez aborder dans le cadre de la préparation de votre testament et de la planification de votre succession. L'objectif étant l’atteinte d’une tranquillité d'esprit une fois vos affaires financières en ordre.

Carmela Guerriero