Un nouveau journal en France

Publié le 24/01/2012 à 09:44, mis à jour le 25/01/2012 à 09:33

Un nouveau journal en France

Publié le 24/01/2012 à 09:44, mis à jour le 25/01/2012 à 09:33

Par Bernard Motulsky

Arianna Huffington et Anne Sinclair [Photo : Huffington Post]

BLOGUE. Hier matin "Le" Huffington Post, version française était lancée à Paris avec Ariane Huffington et Anne Sinclair. La nouvelle est intéressante à plusieurs titres : d'abord l'association entre le vénérable quotidien Le Monde (fondé en 1944), héritier d'une longue tradition journalistique et une entreprise américaine qui a moins de dix ans (The Huffington Post date de 2005). Ensuite la personnalité des deux dirigeantes : d'un côté Arianne Huffington, une américaine dans la soixantaine, à la tête d'un des succès les plus remarqués des dernières années sur le web, de l'autre côté Anne Sinclair, même génération, née aux États-Unis mais française, ancienne vedette de la télévision, rédactrice en chef de la version française du Post. Deux vedettes (des "peoples" diraient nos amis français) particulièrement exposées au grand public. Deux "boomers" formées aux médias classiques à la tête du fer de lance des médias sur Internet. Enfin, l'intrusion d'un géant américain (AOL - fondée en 1983, pionnier de l'accès à Internet et propriétaire du Huffington Post) dans le paysage journalistique français. S'il y avait un secteur qui semblait échapper à l'hégémonie culturelle américaine, c'était bien celui des médias, barrière linguistique et culturelle oblige. 


Comme nous attendons au Québec la version québécoise du Huffington Post, dont la version originale a donné naissance aux éditions du Royaume-Uni et du Canada, on peut difficilement rester indifférent devant cette montée en puissance de ce nouveau joueur qui maximise les fonctionnalités du web, entre autres par l'utilisation massive de blogueurs et de liens et se développe à une vitesse fulgurante.


C'est aux fruits que l'on estime l'arbre. Reste donc à voir, au-delà de l'engouement de la nouveauté, quel impact véritable aura-t-il sur le paysage médiatique de nos pays respectifs : un nouveau modèle dont les autres s'inspirent, un nouveau joueur qui tel le coucou va remplacer les médias qui l'accueillent comme Le Monde, ou une curiosité dont l'impact va s'émousser avec le temps. Ce sera aux lecteurs de décider. En une journée, Le Post est allé chercher 6500 abonnés sur Twitter. Vont-ils faire boule de neige ?

Sur le même sujet

Rupert Murdoch retire son offre d'achat de Time Warner

Le magnat des médias Rupert Murdoch a retiré mardi son offre de rachat du groupe américain Time ...

Les utilisateurs de médias sociaux craignent d'embrasser les marques

22/07/2014 | Dominique Froment

Ils sont nombreux à hésiter à «liker» une marque de peur d'être critiqués par leurs amis, indique une nouvelle étude.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Magasins Le Château au rang des «penny stock»

Une semaine avant le dévoilement des résultats du deuxième trimestre, l’action de Magasins Le Château est tombé à 0,97$

iPhone: Apple convoque la presse pour le 9 septembre

Apple dévoilerait l'iWatch et sa nouvelle gamme d'iPhone dans moins de deux semaines.

Bourse: le spectre de l'Ukraine refait surface

16:43 | LesAffaires.com et AFP

Toronto et New York baissent à l’unisson sous fond de tension renouvelée en Ukraine.