Québecor-Bell: la bataille des titans

Publié le 11/09/2012 à 10:22, mis à jour le 11/09/2012 à 13:33

Québecor-Bell: la bataille des titans

Publié le 11/09/2012 à 10:22, mis à jour le 11/09/2012 à 13:33

Par Bernard Motulsky

BLOGUE. La possibilité que Bell puisse mettre la main sur Astral soulève une polémique soigneusement alimentée par des stratégies de communication agressives. Habituellement, les grandes transactions entre entreprises passionnent les firmes d'avocat et les courtiers en valeurs mobilières pour qui elles représentent une source de revenu importante, mais elles font rarement la manchette. Dans un domaine réglementé comme celui de la radio-télévision, comme toute transaction doit être approuvée par le CRTC, la tentation est grande pour les parties impliquées de tenter d'influencer l'organisme par des campagnes de communication intensives.


Le débat descend alors dans les médias (pour ne pas dire encore dans la rue) d'abord alimenté par les intérêts en présence qui cherchent à mobiliser des citoyens habituellement assez indifférents à ces débats. Une campagne intensive de communication qui inclut de la publicité, des relations de presse et la construction d'alliance entre des acteurs du secteur fait rage depuis plusieurs semaines et a réussi à obtenir près de 60000 signatures sur une pétition demandant de bloquer la transaction.


Sur le même sujet

Bell ne veut pas plus de réglementation dans les télécoms

Le marchĂ© canadien d'Internet est dĂ©jĂ  fortement concurrentiel et il ne devrait pas ĂȘtre rĂ©glementĂ© davantage, dit Bell.

10 choses Ă  savoir jeudi

20/11/2014 | Gaële Fontaine et Yannick Clérouin

Bell Media coupe, Cossette la chinoise, de cabine tĂ©lĂ©phonique Ă  Wi-Fi, les robots d'Amazon fin prĂȘts pour les fĂȘtes.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

É-U: le mauvais temps s'invite pour Thanksgiving

16:28 | AFP

Plus de 3 000 vols ont Ă©tĂ© annulĂ©s ou retardĂ©s mercredi aux État-Unis en raison du mauvais temps.

Le Canada trop exposé au marché immobilier, dit le FMI

Les prĂȘteurs hypothĂ©caires devraient compter moins sur Ottawa pour rĂ©duire les risques inhĂ©rents au marchĂ© immobilier.

Sabia dénonce l'obsession pour les rendements à court terme

Mis à jour à 16:51 | La Presse Canadienne

L'obsession des rendements à court terme contribue à la volatilité de l'économie mondiale, dénonce Michael Sabia.