Québecor-Bell: la bataille des titans

Publié le 11/09/2012 à 10:22, mis à jour le 11/09/2012 à 13:33

Québecor-Bell: la bataille des titans

Publié le 11/09/2012 à 10:22, mis à jour le 11/09/2012 à 13:33

Par Bernard Motulsky

BLOGUE. La possibilité que Bell puisse mettre la main sur Astral soulève une polémique soigneusement alimentée par des stratégies de communication agressives. Habituellement, les grandes transactions entre entreprises passionnent les firmes d'avocat et les courtiers en valeurs mobilières pour qui elles représentent une source de revenu importante, mais elles font rarement la manchette. Dans un domaine réglementé comme celui de la radio-télévision, comme toute transaction doit être approuvée par le CRTC, la tentation est grande pour les parties impliquées de tenter d'influencer l'organisme par des campagnes de communication intensives.


Le débat descend alors dans les médias (pour ne pas dire encore dans la rue) d'abord alimenté par les intérêts en présence qui cherchent à mobiliser des citoyens habituellement assez indifférents à ces débats. Une campagne intensive de communication qui inclut de la publicité, des relations de presse et la construction d'alliance entre des acteurs du secteur fait rage depuis plusieurs semaines et a réussi à obtenir près de 60000 signatures sur une pétition demandant de bloquer la transaction.


Sur le même sujet

Bourse: Toronto avance Ă  l'ouverture, Talisman et Bell Alliant grimpent

23/07/2014

Wall Street hésite mercredi matin, digérant un nouveau flot de résultats d'entreprises.

Diffusion des matchs du Canadien: «Bell aurait perdu des millions au Québec»

16/07/2014 | François Pouliot et Stéphane Rolland

Primeur. Le patron de Bell Media confie que la somme exigée pour les droits de diffusion des matchs n'avait pas de sens.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Voir dans le futur? C'est tout à fait à votre portée!

Il y a 25 minutes | Olivier Schmouker

BLOGUE. Qu'est-ce qui vous attend demain? Une belle surprise? Une mauvaise nouvelle? Il y a moyen de le savoir.

Amaya a le feu vert pour acheter Rational Group

L'entreprise montréalaise pourra s'emparer des marques PokerStars et Full Tilt Poker dans une transaction de 4,9 G $US.

Ottawa précise les règles de l'enchère du spectre prévue en mars

Ottawa a indiqué lundi quelles seraient les règles de son enchère du spectre qui réservera ...