Québecor-Bell: la bataille des titans

Publié le 11/09/2012 à 10:22, mis à jour le 11/09/2012 à 13:33

Québecor-Bell: la bataille des titans

Publié le 11/09/2012 à 10:22, mis à jour le 11/09/2012 à 13:33

Par Bernard Motulsky

BLOGUE. La possibilité que Bell puisse mettre la main sur Astral soulève une polémique soigneusement alimentée par des stratégies de communication agressives. Habituellement, les grandes transactions entre entreprises passionnent les firmes d'avocat et les courtiers en valeurs mobilières pour qui elles représentent une source de revenu importante, mais elles font rarement la manchette. Dans un domaine réglementé comme celui de la radio-télévision, comme toute transaction doit être approuvée par le CRTC, la tentation est grande pour les parties impliquées de tenter d'influencer l'organisme par des campagnes de communication intensives.


Le débat descend alors dans les médias (pour ne pas dire encore dans la rue) d'abord alimenté par les intérêts en présence qui cherchent à mobiliser des citoyens habituellement assez indifférents à ces débats. Une campagne intensive de communication qui inclut de la publicité, des relations de presse et la construction d'alliance entre des acteurs du secteur fait rage depuis plusieurs semaines et a réussi à obtenir près de 60000 signatures sur une pétition demandant de bloquer la transaction.



image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre

Sur le même sujet

Bell Canada: bénéfice en hausse au premier trimestre et plus d'abonnés au mobile

03/05/2018 | AFP

Le premier groupe canadien de télécoms a annoncé jeudi un bénéfice net de 709M$.

Rogers rachètera-t-il Vidéotron avant que Bell ne fusionne avec Telus?

02/05/2018 | Alain McKenna

BLOGUE. La fusion Sprint-T-Mobile provoquera une consolidation du sans-fil au Canada, selon un analyste.

À la une

Et si Trump était réélu en 2020?

ANALYSE - On sous-estime les appuis du président et on surestime la capacité des démocrates de rebondir.

New York et Toronto terminent en ordre dispersé

22/06/2018 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

La dégradation des relations commerciales entre les États-Unis et le reste du monde continuent d'inquiéter les marchés.

Risque élevé de guerre commerciale à l'échelle mondiale, estime Leitao

Le risque d'une guerre commerciale globale est élevé, selon le ministre des Finances Carlos Leitao, qui ...