Le conseil du légendaire John Bogle aux investisseurs

Publié le 13/08/2012 à 09:13, mis à jour le 13/08/2012 à 10:31

Le conseil du légendaire John Bogle aux investisseurs

Publié le 13/08/2012 à 09:13, mis à jour le 13/08/2012 à 10:31


D’abord, il a été un grand visionnaire proposant des fonds indiciels bien avant qu’ils deviennent populaires. Il a fondé Vanguard en 1974 lançant l’année suivante le premier fonds indiciel disponible pour les petits investisseurs, le Vanguard 500.


Aujourd’hui, l’actif sous gestion de Vanguard attent les 1 700 milliards de dollars (G$) US en faisant la deuxième plus importante firme de fonds communs aux États-Unis. Cela vous donne une idée de son succès.


M. Bogle s’est fait connaître également parce qu’il a toujours pris la défense des investisseurs, se faisant bien des ennemis à Wall Street en dénonçant ses pratiques douteuses. Même s’il ne dirige plus Vanguard depuis plusieurs années (on lui a demandé de quitter son conseil en 1999 parce qu’il critiquait ouvertement le président en place), il demeure très actif. John Bogle vient de publier son 11e livre, intitulé The Clash of the Cultures : Investment vs Speculation (Wiley & Sons).


À 83 ans, il continue de prêcher pour le placement intelligent, soit investir à long terme en faisant attention aux coûts. «Les investisseurs intelligents utiliseront les fonds indiciels à faible coût pour se bâtir un portefeuille diversifié d’actions et d’obligations et ils le feront pour le long terme. Et ils ne seront pas assez fous pour croire qu’ils peuvent se montrer plus brillants que le marché.»


Amen.


Bernard Mooney


 

À propos de ce blogue

Chroniqueur au Journal Les Affaires, Bernard Mooney traite de la Bourse sous toutes ses facettes en s’adressant particulièrement aux investisseurs à long terme. Il est connu pour une vision misant sur le gros bon sens.

Bernard Mooney

Sur le même sujet

Bourse: l'histoire ne se répète pas, mais rime

BLOGUE. La performance de la Bourse et des secteurs correspond tout à fait au comportement prévu en fin de cycle.

La légalisation du cannabis ne plaît plus aux investisseurs

17/10/2018 | Catherine Charron

«J’ai eu une bonne séquence, pourquoi prendre le risque ?», serait le modus operandi selon un analyste.

Blogues similaires

Sortir du bois ou entrer dedans ?

Édition du 13 Octobre 2018 | François Pouliot

CHRONIQUE. Il y a de l'action en forêt. Depuis la mi-septembre, plusieurs titres forestiers sont sous pression.

Est-ce un mauvais moment pour investir en Bourse?

BLOGUE INVITÉ. Devriez-vous vendre vos titres lorsque les experts prédisent une correction boursière?

Bourse: l'histoire ne se répète pas, mais rime

BLOGUE. La performance de la Bourse et des secteurs correspond tout à fait au comportement prévu en fin de cycle.