Bernard Mooney : parler d'une bulle pour l'or n'a aucun sens

Publié le 15/10/2010 à 08:15, mis à jour le 15/10/2010 à 08:49

Bernard Mooney : parler d'une bulle pour l'or n'a aucun sens

Publié le 15/10/2010 à 08:15, mis à jour le 15/10/2010 à 08:49

Blogue. De temps en temps, je vois des textes et des commentaires à l’effet qu’il faut craindre une bulle dans l’or. À chaque fois, je ne peux m’empêcher de rire.


Parler de bulle dans l’or est ridicule parce qu’il n’y a aucun moyen rationnel d’évaluer le prix de l’or.


Lorsque vous me dites qu’une société se vend, disons 100 $ en Bourse, lui donnant une valeur de 100 M$, je peux en faisant quelques calculs vous dire si cette valeur a du sens. Je n’ai qu’à jeter un œil à ses revenus, ses profits et tenter d’estimer combien d’argent elle génèrera dans l’avenir.


Si j’estime qu’elle génèrera disons 1 M$ dans cinq ans, je peux vous dire qu’elle est mieux d’avoir une croissance faramineuse par la suite pour justifier sa valeur boursière.


De la même façon, lorsque le S&P 500 se vendait 30 fois les profits en 1999 et au début de 2000, on pouvait dire qu’en fonction de son évaluation historique et des perspectives de croissance des profits de 6-7%, c’était une évaluation très élevée. Je dis «très élevée» parce que je ne sais pas exactement à partir de quelque niveau on peut parler de «bulle».


Mon point, c’est qu’on ne peut absolument pas faire un calcul semblable avec l’or. Par conséquent, sur quelle base peut-on parler de bulle?

À propos de ce blogue

Chroniqueur au Journal Les Affaires, Bernard Mooney traite de la Bourse sous toutes ses facettes en s’adressant particulièrement aux investisseurs à long terme. Il est connu pour une vision misant sur le gros bon sens.

Bernard Mooney
Sujets liés

Bourse

Sur le même sujet

Dans Les Affaires cette semaine : comment Manon Brouillette transforme Vidéotron

11/12/2014 | Marc Gosselin

En attendant de vous retrouver avec un numéro entièrement gratuit sur iPad et sur lesaffaires.com, nous ...

L'inefficacité de l'économie chinoise, votre principal risque en Chine?

L'inefficacité économique de la Chine fera chuter la croissance de son PIB à 4% après 2020, selon le Conference Board.

Réagissez à cet article
 commentaires

Blogues similaires

TVA: pourquoi l'AMF ne devrait pas bloquer les Studios Mel's

BLOGUE. Ça ne s'annonce pas facile pour les actionnaires minoritaires. Voici pourquoi.

Un pari sur le rebond du brut

Le dirigeant d'une importante pétrolière joue avec le feu en pariant sur le prix du pétrole.

Qu’est-ce qui pourrait surprendre les marchés en 2015 ?

BLOGUE. J.P. Morgan Private Bank a cogité 12 surprises qui surprendraient les marchés en 2015.