Mes employés... tous des cons!

Publié le 28/09/2018 à 11:30

Mes employés... tous des cons!

Publié le 28/09/2018 à 11:30

(Photo: 123rf.com)

BLOGUE INVITÉ. «Mes employés, ce sont tous des cons, des vrais cons!», répétait cet homme d’affaires qu’on croisait souvent dans de chics restaurants. Des gens stupides et imbéciles, il y en a partout, ici et là, dans toutes les organisations. J’en connais et vous en connaissez probablement. Personne n’a envie de garder des employés qui nuisent à la productivité et à l’esprit d’équipe. Alors... comment ce président d’entreprise pouvait-il réussir à générer des profits et des millions avec ses mille employés qui, selon lui, étaient tous de véritables cons? 


Moi, j’en avais déjà eu, un con, dans mon entreprise. Juste un parmi vingt-cinq employés. Et ses conneries avaient réussi à créer un chaos dans nos revenus et notre organisation. Je m’en souviens comme si c’était hier. «J’ai deux choses à te dire, une bonne et une mauvaise...», m’avait lancé un de mes clients au bout du fil ce matin-là. Il m’expliqua qu’après un processus de contrôle qualité, son équipe avait découvert une tonne de blagues grivoises insérées dans les codes de programmation de la solution Internet que nous lui avions développée.


Rien pour empêcher notre application technologique de fonctionner à la perfection mais rien non plus pour inspirer la confiance. Dans notre industrie, on vivait pleinement la pénurie et la surenchère de la main-d’oeuvre. On tenait à bout de bras une équipe déjà surchargée. Perdre un employé allait fragiliser notre situation. «Faut-il vraiment garder cette pomme pourrie? Sommes-nous à ce point mal pris?», avais-je lancé à mes associés.


Après discussion avec les piliers de notre équipe, on décida, le jour même, de congédier notre con. Bon débarras! Cependant, cela nous amena à refuser quelques bons contrats payants, le temps de nettoyer tous les codes de nos solutions et de trouver un remplaçant.


«Ma gang à bouboules...»


Mais revenons à l’histoire de ce président qui disait que ses employés étaient tous des cons. Grâce à une transaction, il avait hérité d’une usine déjà en exploitation. Afin de faire croître l’entreprise, il s’était entouré d’une équipe de direction, sa «gang à bouboules», comme il l’avait baptisée... ce qui lui permettait de rester plus souvent assis dans son salon ou attablé plus longtemps au restaurant. Dans le monde des affaires, on savait que cet homme avait eu de la chance dans la vie. Qu’il avait hérité de beaucoup. De beaucoup, trop facilement.


Lorsque tout est facile, peut-être qu’on oublie l’essentiel. Peut-être qu’on ne se rend pas compte qu’on a besoin des autres pour réussir. Que ce n’est pas le bon président qui fait la bonne usine, mais le bon employé. Que lorsqu’une entreprise réussit, c’est grâce aux employés et aux patrons. Peut-être aussi que la facilité avait fini pas dénuer ce président de tout sens humain.


Bye bye le con!


Traiter publiquement tous ses employés de cons est un comportement suicidaire de la part d’un dirigeant. Un jour, les propos dénigrants finiront par se rendre jusqu’aux oreilles des bons employés. Et dans un contexte de pénurie de main-d’oeuvre, les bons salariés auront de plus en plus la liberté de quitter leur emploi rapidement et d’aller travailler pour un autre président.


Le travail d’un bon dirigeant, c’est de respecter et de prendre soin de ses bons employés. C’est aussi d’appliquer les mesures nécessaires pour les libérer de tout collègue con, que l’on soit dans un contexte de plein emploi ou non.

À propos de ce blogue

«Je suis devenue une entrepreneure le jour de mon congédiement. L’instinct de survie, mon audace et mes paiements à la fin du mois ont figuré parmi mes plus grands actifs. Depuis, j’encourage les gens à aller au bout de leurs rêves et de leurs ambitions à titre de productrice et animatrice télé, conférencière, chroniqueuse et cofondatrice du mouvement Adopte inc. qui vient en aide à la relève entrepreneuriale. Et maintenant, à titre de blogueuse!» Anne Marcotte est cofondatrice du mouvement Adopte Inc et productrice du Groupe Vivemtia inc.

Anne Marcotte