Pourquoi ne pas profiter de la tempête pour penser à l'été?

Publié le 02/03/2016 à 10:48

Pourquoi ne pas profiter de la tempête pour penser à l'été?

Publié le 02/03/2016 à 10:48

En tant qu’éternelle lunatique qui réalise que les enfants sont en journée pédagogique le matin même ou au mieux 2 jours avant, c’est un effort constant d’essayer de vous donner des conseils pertinents et surtout… au bon moment de l’année! Le moment qui vous permettra d’être à l’avance au lieu d’être en retard, qui vous permettra de vous asseoir sur vos lauriers pendant que les autres parents seront à la course aux places restantes, bref, essayer de vous parler de votre planification estivale pendant la « tempête du siècle ».


Daniel me faisait remarquer que la période d’inscription aux camps de jour battait son plein et que l’an dernier j’avais un peu manqué le bateau, et le fait qu’un fier non-parent comme lui me rappelle que chaque année je n’apprends pas et que mes enfants peuvent mettre une croix sur les camps de jour spécialisés en magie et en escrime fût une révélation. 


Cette année, je m’occupe de tout ça début mars! Ce qui me fait réaliser que les inscriptions sont ouvertes depuis plus un mois dans certains camps, oups. Pas évident comme travailleure autonome de savoir quand je pourrai peut-être prendre des vacances et quand leur père sera en vacances (vive les particularités peu simples de la famille recomposée) mais tentons le tout pour le tout et espérons que tout se placera comme espéré. 


La première chose à considérer pour choisir le bon camp de jour, c’est évidemment votre budget. Dans ce monde moins réglementé que j’aime appeler « le gros marketing familial », il y en a pour tous les goûts mais surtout pour tous les budgets. Certains camps sont des OBNL, alors que d’autres sont de grandes entreprises privées qui ne cachent pas du tout le fait de vouloir «faire leur année» sur le dos de la prunelle de vos yeux. 


Pour donner un exemple concret, quand j’étais dans le quartier Centre-Sud à Montréal, je pouvais autant inscrire mon enfant dans un camp coûtant 70$ par semaine que dans un camp à 245$ par semaine. Non, pas de lunch compris dans aucun des cas, et la plupart du temps le service de garde (par exemple avant 9h et après 16h) était facturé de 2,50 à 7$ supplémentaires, chaque jour.


Donc, quand vous aurez établi votre budget, je vous invite à consulter les dépliants des camps qui sont près de votre domicile pour établir quels sont les spécialités favorites de ces derniers et essayer de leur trouver des options pour agrémenter leur été et briser la monotonie des camps dits «réguliers». Pour les petits angoissés, essayez d'organiser une semaine ou deux au même camp que leurs amis, ça leur permettra une transition plus en douceur.


Si vous avez trois enfants ou plus, un bon choix financier serait d’évaluer l’option de faire travailler les ados de votre quartier et d’avoir quelqu’un à la maison pendant une partie de l’été. Vos enfants auront peut-être plus l’impression d’être en vacances en pouvant être dans leur environnement quotidien! Ce sera nécessairement des semaines plus tranquilles pour eux mais ça donnera une légère pause à votre chéquier et à vos enfants qui viennent de passer 10 mois dans la routine plus stricte de l’école.


Un petit conseil: fermez les stores avant de procéder. Le déni hivernal a des effets dévastateurs sur les gens normalement organisés!

À propos de ce blogue

Faire un budget lorsqu'on a des enfants qui dépendent de nous, c'est une obligation. S'assurer de prévoir l'imprévisible est parfois un défi colossal lorsqu'on doit concilier le paiement de nos dettes accumulées avec la rentrée scolaire. Est-ce possible de couper dans notre budget déjà serré lorsque la prunelle de nos yeux rêve de s'inscrire au même cours de danse que ses amis? Sans prétention, Anne B-Godbout tente de démystifier la gestion financière d'une famille et de donner quelques trucs pratiques pour améliorer la gestion du portefeuille de chacun.

Sur le même sujet

La vérificatrice générale appuie la stratégie budgétaire libérale

Les finances de l’État québécois sont en ordre et les prévisions budgétaires jusqu'à 2021 sont «plausibles».

Par où commencer pour en finir avec les dettes?

27/07/2018 | Conseiller

La gestion des dettes est un élément clé à prendre en considération dans un ...