La rentrée scolaire: des petits trucs pour y survivre!

Publié le 12/08/2015 à 05:37

La rentrée scolaire: des petits trucs pour y survivre!

Publié le 12/08/2015 à 05:37

Déjà la deuxième semaine du mois d’août, la rentrée est imminente. Qui dit rentrée imminente dit dépenses et identification massive de crayons et d’objets divers. Chaque année je n’arrive pas à déterminer ce qui me fait le plus suer entre le temps perdu à faire 8 magasins pour trouver la teinte exacte de vert du 42e duo-tang à double pochette demandée dans la classe de maternelle de ma fille ou tout l’argent que je dois dépenser pour les cahiers d’activités que fiston va maltraiter toute l’année en plus de perdre 200 crayons à mine. 


L’an dernier, après la quatrième dizaine de crayons de bois perdus à l’école, j’ai compris que je devais trouver des façons d’économiser sur cette denrée que fiston semble penser infinie.


1- L’identification des crayons/objets divers


Pour identifier des crayons de bois, la façon la plus efficace reste encore d’enlever un copeau de bois assez long sur le bout et d’y écrire au feutre les initiales de votre enfant. Si votre enfant se prénomme William-Liam ou Emma-Chloé, vous allez être heureux d’avoir pensé aux initiales de son nom de famille! 


Pour identifier son étui à crayon, son sac, son chandail d’éducation physique, ses ciseaux et les tonnes d’autres objets demandés sur la liste de fournitures scolaires, vous pouvez opter pour des étiquettes maison ou encore les commander en ligne! J’aime bien la compagnie Colle à moi qui offre des options d’étiquettes pas trop genrées (sans oublier des options pour votre obsédé(e) des princesses) et surtout qui est basée à Québec! Si ça ne colle pas bien sur le sac à dos en velours côtelé de votre enfant, elle offre une garantie 100% remboursement pendant 30 jours. On ne perd rien à essayer!


Bien identifier ce qui appartient à vos enfants a de bonnes chances de leur faire réduire les pertes et donc de vous faire économiser!


2- L’achat des fournitures scolaires


Au niveau de la perte systématique de crayons, la meilleure solution que j’ai trouvée c’est de les acheter en grande quantité, et surtout tout au long de l’année! Quand je vois un rabais sur les paquets de 20 crayons, j'en achète, même en décembre! C’est le genre de fourniture scolaire qui ne se «perd» pas, contrairement aux séparateurs de cartable avec un «pantone» bien spécifique.


Pour tout le reste, avant de faire des achats, je fais l’inventaire de ce qu’il me reste à la maison. Premièrement, j’essaye de recycler ce qui est revenu de l’année précédente. Je recouvre les duo-tangs un peu amochés de façon écologique et économique pour leur donner une deuxième vie et je trie les coffres à crayons. Ensuite, je regarde dans ma grande boîte de «trucs achetés en trop et/ou pas de la bonne couleur». Souvent, on réussit à passer d’un enfant à l’autre des cahiers qui ne convenaient pas l’année précédente. 


Finalement, je regarde de quels rabais je peux me prévaloir avant d’aller faire mes achats! Je sais par exemple que Bureau en gros offre 10$ de rabais sur la première commande en ligne de 100$ ou plus lorsqu’on s’abonne à l’infolettre. Avec cinq enfants à la maison, mon conjoint et moi nous abonnons tous les deux et nous profitons chacun de 100$ sur les achats pour nos enfants respectifs. Mieux que rien! 


3- Achetez durable!


C’est frustrant de devoir racheter un sac à dos en plein milieu de l’année, et même de le changer chaque année. C’est du gaspillage, de la pollution, et ça vous aura coûté une petite fortune quand le dernier né commencera le cégep. Quand j’étais au secondaire, les sacs Lavoie avaient la cote. Ma mère ronchonnait un peu en voyant le prix, mais elle changeait d’avis rapidement en constatant qu’ils sont garantis à vie et faits au Canada! Le 76$ investi sera rentabilisé en 2-3 ans de sacs de moins bonne qualité. 


Je vous laisse sur ma demande de fourniture préférée de l’année, trouvée sur le Facebook de mon amie Fannie: «Duo-tang fuchsia avec pochettes, 3 trous, refermable avec velcro.» Bonne chance!

À propos de ce blogue

Faire un budget lorsqu'on a des enfants qui dépendent de nous, c'est une obligation. S'assurer de prévoir l'imprévisible est parfois un défi colossal lorsqu'on doit concilier le paiement de nos dettes accumulées avec la rentrée scolaire. Est-ce possible de couper dans notre budget déjà serré lorsque la prunelle de nos yeux rêve de s'inscrire au même cours de danse que ses amis? Sans prétention, Anne B-Godbout tente de démystifier la gestion financière d'une famille et de donner quelques trucs pratiques pour améliorer la gestion du portefeuille de chacun.

Sur le même sujet

Google et YouTube pris la main dans le sac

09/04/2018 | AFP

Google collecterait des données de mineurs sur YouTube et ciblerait les publicités qui leur seraient présentées.

Facebook lance Messenger pour enfants

04/12/2017 | AFP

Dans cette version, «il n'y a pas de publicités, pas d'achats intégrés», fait valoir le réseau social.