Tout ce que vous devez savoir sur le Galaxy Note 8 de Samsung en huit points

Publié le 23/08/2017 à 11:00

Tout ce que vous devez savoir sur le Galaxy Note 8 de Samsung en huit points

Publié le 23/08/2017 à 11:00

Le Galaxy Note 8 a toute une gueule. (Photo: Alain McKenna)

Si Samsung a une si grande cohorte de loyaux clients malgré la bévue du Galaxy Note 7, c’est grâce à des modèles comme le Galaxy Note 8.


Cette toute nouvelle génération du téléphone qui a donné son nom au marché des «phablettes» est présentée par Samsung en ce mercredi matin, mais ne reculant devant rien, Les Affaires a pu passer quelques heures avec l’appareil avant son dévoilement officiel. À noter que sa mise en vente est prévue pour le 15 septembre prochain, ce qui laisse assez de temps pour l’examiner de plus près, ce qui va s'avérer fort utile vu son prix de détail de 1300$ (sans entente). À ce prix, les achats impulsifs, c'est risqué.


Samsung Canada compte adoucir la pilule en offrant une carte micro SD de 128 go durant sa prévente, qui débute aujourd'hui.


La bonne nouvelle, pour tous ceux qui ont acheté un Galaxy Note 7 l’automne dernier, et qui ont dû le retourner (de force, dans certains cas) après l’incident des batteries qui prenaient feu, c’est que s’ils ont résisté aux attraits des Galaxy S8 et S8+, ils seront emballés par ce plus récent Galaxy Note. Il seront en prime rassurés de savoir que Samsung a mis en place un programme d’inspection en 8 points de ses batteries, auquel s’ajoute un test indépendant d’Underwriters Laboratories (le fameux logo «UL» qu’on voit de temps en temps).


Cette certification est cruciale pour Samsung, car les acheteurs de Galaxy Note sont ses clients les plus loyaux. En fait, ses dirigeants prévoient qu’une bonne partie des acheteurs d’un Galaxy Note 8 seront d’actuels propriétaires d’un Galaxy Note 5, ce qui vous donne du même coup une idée du cycle de vie de ses appareils…


Le Galaxy Note 8 en huit points


Rien ne ressemble plus à un téléphone intelligent qu’un autre téléphone intelligent, me direz-vous, et surtout avec le système Android, je serai bien d’accord. Voici donc les huit traits distinctifs du Note 8 qui le démarquent du lot.


Note


> Un écran «infini» à l’aspect inhabituel


Le Note 8 est doté d’un lumineux écran AMOLED de 6,3 pouces, aux parois latérales courbées faisant presque disparaître les arêtes du boîtier. Il a droit à la technologie HDR (image à grande gamme dynamique) qui améliore les contrastes et amplifie les couleurs. Son rapport d’aspect de 18.5:9 est inusité, et n’est pas pleinement utilisé par toutes les applications multimédias et les jeux vidéo. Mais quand il l’est, l’image est superbe. Même le simple fait de naviguer sur Internet est plus plaisant dans ce format : plus de texte à l’écran évite de devoir faire défiler le contenu après chaque paragraphe…


> Stylet S Pen


gif


Le stylet du Galaxy Note en fait «un appareil axé à la fois sur la productivité et la créativité». Son intégration à l’interface du Note 8 est réussie, et ses 4096 niveaux de pression permettent en effet de dessiner aussi bien (ou aussi mal, dans mon cas…) que sur du papier. Le petit périphérique se loge dans une fente au bas à droite du téléphone, ce qui est toujours aussi ingénieux, et toujours aussi frustrant pour les gauchers. Car, oui, le Note 8 a un penchant pour la droite. Comme par le passé, on peut prendre des notes sur le pouce, à même l’écran verrouillé, ce qui s’avère fort utile, puisqu’elles peuvent y être affichée en permanence par la suite. Pour quelqu’un qui prend sans cesse des notes et qui égare régulièrement ses calepins (bonjour!), ça peut faire toute une différence… Samsung ajoute aussi une fonction de messages animés à partir du gribouillage à l’écran, sur fond neutre ou sur une photo. Le GIF animé qui en résulte est universel, pouvant être envoyé par texto, messagerie sociale ou autre, à n’importe quel appareil capable de lire ce format de fichiers. En prime, l’appareil est étanche (IP68) avec ou sans le stylet dans son réceptacle.


s pen


> Un appareil photo qui voit double


Comme Apple et d’autres fabricants par la suite, Samsung introduit une caméra de 12 mégapixels à deux objectifs, à l’arrière du Note 8. Le grand angle (f1.7) et le téléphoto 2x (f2.4) sont tous deux munis d’un stabilisateur optique (et non numérique), ce qui est fort utile. À son tour, Samsung introduit un mode de photo à fond flou ajustable, qui prend deux photos à la fois : celle avec zoom et une autre en plan large. Une bonne idée. Quelques photos prises avec l’appareil semblent indiquer que cette caméra double ne livre probablement pas la même finesse dans les détails qu’un iPhone 7 Plus.


double


> Une pleine journée d’autonomie


La batterie du Note 8 fait 3300 milliampères-heure (mAh), ce qui, combiné au processeur qui l’anime, suffit à le garder en vie toute la journée. C’est ce que nous assure le fabricant. On peut seulement dire qu’après deux heures de manipulation, il ne montrait que quelques pourcentages d’essoufflement. L’appareil est compatible avec les deux protocoles de chargement sans fil en vogue sur la planète, dont le protocole Qi (prononcer «chi») qu’on trouve un peu partout chez nous, incluant dans la console centrale de la plupart des véhicules de marque Toyota. Notez au passage que la pile n’est pas amovible.


> Du stockage (pas si) abondant


L’appareil est lancé au Canada en deux versions (noire et bleue), mais que la fiche technique est unique : 6 gigaoctets de mémoire vive et 64 go de stockage interne. Une fente micro SD est de mise, comme le veut la tradition chez Samsung, et permet d’y ajouter au-delà de 200 gigaoctets, si vous le désirez. Samsung inclut la suite Office de Microsoft par défaut, qui elle donne droit à un téraoctet de stockage en nuage sur OneDrive, moyennant un abonnement annuel. À l’heure où à peu près tout est stocké en nuage, on peut aisément se satisfaire de 64 go de stockage intégré, ce qui explique en partie pourquoi les éditions à 128 et même 256 go mentionnées dans les rumeurs précédant ce lancement ne sont pas offertes chez nous.


> Multitâche et productivité en version phablette


Le Galaxy Note (comme plusieurs téléphones Android récents) peut afficher des applications en double, côte à côte, afin de faciliter les opérations multitâches. Ne connaissant personne qui apprécie cette caractéristique, on a bien hâte de voir si les pixels en extra de cet appareil (de résolution QHD+) feront la différence. Samsung ajoute des raccourcis « par paires » dans le volet latéral de son interface graphique qui lance deux applications à la fois. Pas bête.


note 8


> Une expérience haut de gamme mais limitée


Visuellement, le Galaxy Note 8 a toute une gueule. Son interface n’est pas parfaite, mais des fonctions comme le déverrouillage par reconnaissance des yeux, du visage ou de l’empreinte digitale simplifient son utilisation. En mains, l’appareil est confortable, malgré les dimensions exagérées de son écran. Samsung le décline en quatre couleurs (noir, gris, bleu et doré) mais seules les versions noire et bleue seront vendues chez nous. Le noir est sans conteste le plus beau des deux. Nul doute que dans sa promo, Samsung fera valoir la présence de la commande vocale Bixby dans son interface logicielle, mais oubliez ça tout de suite : on est à des années-lumière derrière Siri (Apple) et même l’Assistant Google. Samsung Pay est aussi de mise, mais Samsung Canada et les banques canadiennes traînent la patte là-dessus : seule la CIBC et une poignée de cartes de crédit sont compatibles. Malgré la bonne volonté des grands de la techno, le Canada semble résister encore et toujours à l’avènement du portefeuille numérique, qu’il soit signé Samsung, Apple ou même Google…


> Un écosystème d’accessoires qui incite à la dépense…


Les traces de doigt se forment partout sur l’appareil au moindre contact, et le fini laqué est aussi plutôt glissant : sans étui, on soupçonne que plus d’un utilisateur finira par l’échapper tôt ou tard, tellement sa prise est peu rassurante. Ça tombe bien : Samsung a un catalogue tout plein d’étuis pour tous les goûts et besoins, dont un étui caoutchouté fort ingénieux qui dissimule un petit pied amovible permettant de le tenir debout sur n’importe quelle surface plane. Les gens qui ont les moyens de se payer un Galaxy Note 8 auront probablement le goût (et possiblement encore quelques sous en banque…) de mettre la main sur quelques autres accessoires. La caméra Gear 360 est un ajout intéressant, tout comme le casque de réalité virtuel Gear VR. On n’en dira pas autant du boîtier avec clavier alphanumérique à la BlackBerry, mais ça, c’est une question de goût (et de langue : le clavier testé était imprimé en coréen…).


note 8


Suivez-moi sur Twitter:





Suivez-moi sur Facebook:


À propos de ce blogue

Autrefois, on appelait ça de l'électronique mais de nos jours, les nouvelles technologies vont bien au-delà des transistors et des circuits imprimés. Des transactions bancaires à l'écoute en rafale d'émissions de télé les plus populaires, la technologie est omniprésente. Et elle comporte son lot de questionnements. Journaliste spécialiste des technologies depuis bien avant l'avénement du premier téléphone intelligent, Alain McKenna a observé cette évolution sous tous ses angles et livre ici ses impressions sur le sujet.

Alain McKenna
Sujets liés

Technologie , techno

Sur le même sujet

Marques: plus dominantes que jamais, les technos

25/09/2017 | LesAffaires.com et AFP

Facebook se hisse dans le top 10 des 100 marques les plus puissantes du monde. Le Canada lui, en reste absent...

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Mis à jour le 25/09/2017

Nouveau repli en vue à l'ouverture, cible relevée pour BRP, ProMetic progresse, et Boralex pourrait être plus généreuse.