Prise en mains: un iPhone XR aux airs de coup de circuit pour Apple

Publié le 23/10/2018 à 06:00

Prise en mains: un iPhone XR aux airs de coup de circuit pour Apple

Publié le 23/10/2018 à 06:00

Dans une industrie à la mémoire courte, Apple pourrait connaître un succès similaire à celui d’il y a 5 ans.


À l’automne 2013, Cupertino en a pris plusieurs de court en dévoilant une version bon marché de son iPhone 5. Appelée iPhone 5c, cette édition multicolore a permis à Apple de connaître sa première véritable percée substantielle dans le marché du sans-fil de milieu de gamme. Traditionnellement (et vu son prix de détail, personne n’en sera surpris), l’iPhone est un produit haut de gamme.


Mis en prévente à la fin de la semaine dernière, l’iPhone XR (prononcer «10-R») est à son tour la version en (quatre) couleurs (plus le noir et le blanc) plus abordable qui devrait aller titiller les acheteurs qui ne sont pas prêts à payer le plein prix pour un iPhone plus équipé.


Pour l’avoir essayé au fil de la dernière semaine, force est d’admettre que si le XR reprend l’approche du 5c, il est bien mieux ficelé, et sera sans doute beaucoup plus durable que son lointain ancêtre.


Un iPhone à part entière


Car le XR n’est pas une demie-pointure: son écran ACL de 6,1 pouces est plus grand que celui (OLED) du XS et plus petit que celui du XS Max, bien que moins réactif : les effets tactiles (qu’Apple appelle «Force Touch») n’ont pas la même nervosité.


Son boîtier est étanche, à raison de 30 minutes sous un mètre d’eau. Et le verre (à l’avant et à l’arrière) est très solide : on le sait, on a dû échapper notre modèle d’essai trois fois sur des surfaces dures en trois jours, sans aucune trace de notre maladresse.


Sous le capot, la mécanique est identique au XS, à une exception près : la caméra à l’arrière n’a qu’un objectif, un grand angle (comparable à un 25 mm en termes photo) unique qui parvient tout de même à réaliser les mêmes effets (lire : bokeh) que les autres appareils du moment.


Cette seule caméra suffit pour ouvrir grandes les portes de la réalité augmentée, un marché qui pourrait finir par décoller pour de bon prochainement, à en croire Tim Cook, le PDG d’Apple. Seul bémol ici : l’encoche de l’écran du iPhone XR masque parfois certains raccourcis d’applications de réalité augmentée.


Dommage, car sinon, cette fameuse encoche, qui suscite les passions partout dans l’industrie, n’a vraiment aucune raison d’être remarquée. L’écran mur à mur est en soi toute une amélioration face aux iPhone précédents.


Les capteurs à l’avant donnent vie à la technologie Face ID qui remplace le lecteur d’empreinte, probablement pour le mieux : l’interaction avec l’iPhone XR est plus fluide qu’avec, disons, un Pixel 3 de Google, quand vient le temps de s’authentifier. Et c’est plus sécuritaire, promet-on à Cupertino.


C’est un détail important, car foi de Phil Schiller, principal vice-président d’Apple, l’objectif du iPhone XR en est un de conquête : les gens tannés des lacunes, des lenteurs et des lourdeurs d’Android seront agréablement surpris par ce que propose cet appareil.


Y compris une définition claire de la vie privée des utilisateurs… ainsi qu'une deuxième connexion cellulaire, qui sera activable (ou pas) plus tard cet automne, via une puce e-SIM comme celle qui permet à l'Apple Watch de se connecter à certains réseaux LTE.


Tout ça mis ensemble, l’iPhone XR parvient à réaliser pas mal toutes les prouesses de ses deux homologues plus haut de gamme, à prix moindre. Il ajoute aussi un peu plus d’une heure d’autonomie par rapport au iPhone 8.



Six iPhone XR, 38 millions d’acheteurs


Les six versions du XR vont comme suit : blanc, noir, bleu, jaune, orange corail et rouge «product RED». De l’avis d’un testeur qui en a vu d’autres, aucune de ces options ne semble promise à un vieillissement prématuré. Les acheteurs ne voudront plus trimbaler leur iPhone dans un étui!


Ces couleurs démarquent l’iPhone d’autres fabricants qui limitent à une, parfois deux couleurs le choix offert aux consommateurs. Et on ne parle par des limites encore plus strictes quand il est question du marché canadien…


Parlant du Canada, Apple y conserve aussi les iPhone 7 et 8 (et leurs versions «Plus») au catalogue. Avec un prix de détail démarrant à 629$, la gamme est assez bien remplie. L’iPhone XR coûte 1029$ chez Apple, mais les fournisseurs de sans-fil canadiens l’offrent à 99$ moyennant une entente de service de deux ans.


À ce prix lourdement amorti par une mensualité qui s’étirera sur 24 mois, les chances qu’Apple voie ses ventes monter d’ici Noël sont excellentes. C’est en tout cas ce que prévoient les analystes, incluant Ming-Chi Kuo, de la firme KGI Securities, qui a revu ses prévisions à la hausse, de 33-35 millions d’iPhone XR vendus au cours du trimestre à 36-38 millions. Ça devrait porter le total combiné à quelque part entre 78 et 83 millions pour l’automne, en route vers une croissance de 10% des ventes pour Apple en 2019.


Au vu des performances de ce nouveau modèle, on a tendance à être d’accord avec ces prévisions. Il y a cinq ans, Apple a frappé un coup de circuit avec un iPhone peut-être un peu trop bon marché. Manifestement durable, l’iPhone XR semble parti pour frapper la balle encore plus loin à l’extérieur du stade…


Apple iPhone XR
Téléphone à système iOS 12
Écran ACL «Liquid Retina» de 6,1 pouces (1792 x 828 pixels)
Caméra grand angle de 12 mégapixels (arrière), 7 mp (avant) avec mode portrait
Capteur biométrique Face ID (visage)
Étanchéité certifiée IP67
64, 128 ou 256 go de stockage
Autonomie de 14 heures (plus recharge sans fil)
À partir de 1029$ (99$ avec forfait de 2 ans chez certains fournisseurs)




Suivez-moi sur Facebook:



Suivez-moi sur Twitter:




À propos de ce blogue

Autrefois, on appelait ça de l'électronique mais de nos jours, les nouvelles technologies vont bien au-delà des transistors et des circuits imprimés. Des transactions bancaires à l'écoute en rafale d'émissions de télé les plus populaires, la technologie est omniprésente. Et elle comporte son lot de questionnements. Journaliste spécialiste des technologies depuis bien avant l'avénement du premier téléphone intelligent, Alain McKenna a observé cette évolution sous tous ses angles et livre ici ses impressions sur le sujet.

Alain McKenna
Sujets liés

Technologie , techno