Motorola veut se démarquer en étant aux antipodes d'Apple

Publié le 19/04/2018 à 10:00

Motorola veut se démarquer en étant aux antipodes d'Apple

Publié le 19/04/2018 à 10:00

On l’oublie trop rapidement, mais Motorola était la société américaine la plus en vue dans le monde du sans-fil, au tournant du millénaire. Oh, comme les choses ont changé! Ça n’empêche pas les nouveaux moto G6 et moto E5 de tenter de raviver la flamme qui a déjà fait le succès de la marque.


Achetée, vendue, rachetée, puis désormais complètement absorbée par la société chinoise Lenovo, Motorola («moto» avec un petit m, pour les intimes) n’est plus que l’ombre de celle qui dictait le ton en matière de design et de connectivité il y a 20 ans à peine.


Ce printemps, elle s’apprête tout de même à mettre en marché une flopée de nouveaux appareils qui prennent toutes les apparences d’une dernière chance, avant la disparition complète. Des mises à pied massives survenues à ses iconiques bureaux de Chicago, il y a quelques semaines à peine, ont envoyé le signal que les choses ne tournent pas aussi rond qu’on le souhaiterait au sein de cette division américaine du géant chinois.


Beaucoup, pour beaucoup moins


Le mois prochain, les amateurs de produits Android pourront mettre la main sur un ou l’autre de quatre nouveaux téléphones Motorola : les moto G6 et G6 Play, ou les Moto E5 Plus et E5 Play. Les deux premiers sont des modèles de milieu de gamme (lire : assez performants et pas très cher, sous les 300$), les seconds, des modèles d’entrée de gamme (lire : vendus en prépayé ou à 0$ contre forfait d’un ou deux ans).


Tous sont animés par une version aussi pure que possible du système Android 8.0, ce qui confère à la gamme un petit je-ne-sais-quoi rappelant les Pixel, de Google. Ça inclut le recours à Google Photos, y compris la sauvegarde illimitée des photos sur les serveurs de Mountain View. Sur le G6, l’appareil le plus sophistiqué du lot, on retrouve aussi la recherche photo (prenez une photo d’un objet, d’un lieu ou d’une personne et Google vous dira tout ce qu’il sait à son sujet), la numérisation de texte et le déverrouillage de l’appareil par reconnaissance du visage.


Toujours du côté de la photo, Motorola intègre une capacité de traitement de l’image rappelant les plus récents iPhone, les Pixel et, en d’autres mots, les téléphones plus haut de gamme les plus récents. On peut créer un effet de profondeur en fixant un sujet précis, tout le reste devenant flou, ou même en noir et blanc. Il est aussi possible de créer de courtes animations avant la prise de photo, à la manière des Live Photos d’Apple.


Le G6 a aussi droit à un écran allongé (au ratio 18:9) de 5,7 pouces, le G6 Play ajoutant une pile à l’autonomie prolongée fournissant 36 heures d’utilisation par charge. La reconnaissance de certains geste développée par Motorola ces dernières années revient ici encore, une caractéristique qui démarque positivement ces appareils de leurs rivaux de même prix.


6 pouces, 0 dollar


De l’aveu même de Motorola, le Moto E est plus axé sur «la consommation de contenu multimédia». Ça explique l’édition E5 Play, dotée d’une énorme batterie de 5000 milliampères-heure (mAh), et l’écran de 6 pouces peut-être pas des plus modernes ni lumineux, mais de très bon format pour apprécier photos et vidéos en version mobile.


Naturellement, tous ces appareils ont une fente pour carte Micro SD, ce qui ajoute à leur durabilité.


Dans un marché d’entrée de gamme, où les téléphones donnés gratuitement en échange d’un forfait d’un ou deux ans sont légion (et, souvent, de facture chinoise), il sera difficile pour Motorola de se démarquer. Après tout, rien ne ressemble plus à un téléphone Android qu’un autre téléphone Android.


Mais en déclinant à bon marché des caractéristiques issues de son modèle le plus haut de gamme, le Moto Z, et en s’inspirant de ce qui fait le succès d’Apple, Google et Samsung, du côté de la photographie, c’est certainement une stratégie qui se tient.


Il reste à voir si ça suffira à relancer une marque sino-américaine qui semble en manque d’amour, de la part de consommateurs se polarisant soit vers des appareils hors de prix, comme le Galaxy S9 ou l’iPhone 8 (ou X), soit vers des produits bon marché qui ne serviront, en fin de compte, qu’à passer des coups de fil ou recevoir quelques messages texte.


Le téléphone modulaire et l’obsolescence programmée


Parlant du Moto Z, l’appareil dont une mise à niveau pourrait survenir avant l’été ne fait pas partie de l’offensive actuelle de Motorola. Le fabricant assure tout de même que ce modèle n’a pas été mis au rancart, et qu’il reviendra bientôt, plus en forme que jamais.


Entre temps, de nouveaux accessoires conçus exprès pour lui, appelée Moto Mods, ont été mis en marché. Ces accessoires s’accrochent de façon magnétique à l’endos du téléphone pour lui conférer de nouvelles fonctions : enceinte connectée Alexa, caméra à 360 degrés avec diffusion en direct sur les réseaux sociaux, ou contrôleur de jeu vidéo complet imitant une Nintendo Switch.


Dans ce contexte, le seul défaut du Moto Z est de manquer de visibilité, faute d’avoir un nouveau combiné à annoncer, car en termes de durabilité, grâce à ces Moto Mods, on peut dire que l’appareil vieillit beaucoup moins vite que la concurrence. Plutôt que d’investir 200 ou 300 $ à changer de téléphone, il est possible de débourser moitié moins pour un ou l’autre de ces accessoires, et donner une nouvelle vie à son mobile.


Justement, on peut témoigner de ce phénomène, après avoir introduit le contrôleur de jeu vidéo dans la maisonnée, il y a environ un mois. Le catalogue de jeux mobiles n’est pas à couper le souffle, mais son propriétaire a soudainement décidé de faire le ménage des applications inutiles, et procéder à une mise à jour du micrologiciel, et dans l’ensemble, agit comme s’il avait un nouveau sans-fil dans les mains.


À la différence près que ça a coûté pas mal moins cher pour y arriver.


Maintenant, si seulement Google pouvait régler les longs délais d’attente entre le moment où elle annonce une nouvelle version d’Android, et le moment où cette version devient disponible pour les utilisateurs, toutes marques confondues…


 


Motorola Moto E5


Téléphone à système Android 8.0
32 go de stockage (plus fente Micro SD)
Écran HD+ de 6 po.
Pile de 5000 mAh
Caméra arrière de 12 mp, avant de 8 mp
Prix n.d.


Motorola Moto G6 


Téléphone à système Android 8.0
Processeur Qualcomm Snapdragon 450
32 ou 64 go de stockage
Écran HD+ de 5,7 po.
Pile de 3000 mAh
Caméra arrière double de 12 mp et 5 mp
Caméra avant de 8 mp
À partir de 199$US


Suivez-moi sur Facebook:



Suivez-moi sur Twitter:




À propos de ce blogue

Autrefois, on appelait ça de l'électronique mais de nos jours, les nouvelles technologies vont bien au-delà des transistors et des circuits imprimés. Des transactions bancaires à l'écoute en rafale d'émissions de télé les plus populaires, la technologie est omniprésente. Et elle comporte son lot de questionnements. Journaliste spécialiste des technologies depuis bien avant l'avénement du premier téléphone intelligent, Alain McKenna a observé cette évolution sous tous ses angles et livre ici ses impressions sur le sujet.

Alain McKenna
Sujets liés

Technologie , techno

Sur le même sujet

Google Home Max: adieu Gibson, Sonos, Bose…

16/05/2018 | Alain McKenna

BLOGUE. La gamme d’enceintes de Google s’élargit, c’est le cas de le dire, avec ce poids lourd de la musique connectée.

10 choses à savoir lundi

14/05/2018 | Alain McKenna

La fin du papier-monnaie et des cartes de crédit en 2040, Apple à 1000G$US cet été, ces camions d'UPS sont le futur!