iOS 11 et le nouvel iPad Pro changent la donne dans le marché des tablettes

Publié le 12/06/2017 à 10:12

iOS 11 et le nouvel iPad Pro changent la donne dans le marché des tablettes

Publié le 12/06/2017 à 10:12

Le nouvel iPad Pro d'Apple. (Photo: Apple)

BLOGUE. Le nouvel iPad Pro est une belle mise à jour, mais la révolution viendra cet automne avec iOS 11.


Sur les talons de sept nouveaux iMac et MacBook, le nouveau mobile présenté à la Worldwide Developers Conference d’Apple, en début de semaine dernière, risque de passer dans le tordeur du Electronic Entertainment Expo (E3) de Los Angeles qui a lieu cette semaine. Hier, Microsoft a dévoilé une Xbox One X et une flopée de jeux vidéo qui, s’ils ont un point en commun, renforcent l’importance de Windows 10 pour la société de Redmond.


Inutile de dire qu’il en va de même pour Apple avec son logiciel iOS 11, lequel sera offert au grand public une fois l’été terminé. Et, on le soupçonne, une fois un nouvel iPhone officiellement mis en marché.


Plus de pixels, même autonomie


Entre temps, Apple a tout de même mis à niveau ses iPad Pro, deux tablettes prêtes à recevoir leur lot des nouveautés introduites avec iOS 11, justement. Au programme : un nouveal écran de 10,5 pouces d’entrée de gamme, qui offre 20 % plus de pixels (2224 x 1668), dans un format physique inchangé (ou si peu). Et un iPad Pro de 12,9 pouces profitant lui aussi de quelques retouches matérielles bienvenues.


Les deux appareils sont plus lumineux, et affichent des animations d’une manière plus fluide. Le mot-clé, qu’on a entendu à répétition au WWDC : ProMotion. C’est une formule qui module le taux de rafraîchissement de l’image, pouvant atteindre 120 hertz (120 images par seconde) au besoin. Histoire d’en faire profiter jeux et applications de pointe, Apple ajoute sous le capot un nouveau processeur, appelé A10X, qui livre lui aussi la marchandise. Tout ça sans affecter l’autonomie de la pile des deux tablettes.


On peut en témoigner, après avoir essayé un iPad Pro de 10,5 pouces durant le trajet de retour entre San Francisco et Montréal : 5 heures de vidéo, de jeu et de boulot plus tard (avec le WiFi dans l’avion, difficile de ne pas bosser, au moins un peu…), il restait encore un bon 40 % de batterie à l’appareil. Malgré le jumelage d’un casque Bluetooth en prime!


Trois nouveaux iPad cette année


En 2017, Apple aura donc renouvelé trois de ses quatre iPad. Outre le Mini 4, l’iPad régulier (449 $) fait toujours 9,7 pouces. L’iPad Pro s’avère un peu plus musclé, mais plus coûteux, aussi : 869 $ et 1049 $, selon la version choisie.


Dans les deux cas, pour en tirer tout le potentiel, il faut débourser 129 $ de plus pour le stylet Apple Pencil, qui fait toute la différence, et un autre 219 $ pour un étui-clavier qui dépanne, mais qui ne remplacera pas facilement un clavier de portable. Mince consolation, ici : Apple promet des caractères accentués imprimés sur les touches de ce clavier pour les acheteurs francophones. On ne l’a pas vu, par contre…


Le Pencil, donc, est probablement l’atout principal du iPad Pro. C’est lui qui permet de prendre des notes sans tracas, qu’on soit gaucher ou droitier, ou qui facilite l’interaction avec des applications de pointe, comme l’éditeur photo Affinity, une sorte de Photoshop mobile extrêmement puissant.


Qu’on se comprenne bien : aucune autre expérience d’écriture sur un écran de tablette ne se compare à celle du Pencil sur l’écran d’un iPad Pro. Ce n’est pas une interface qui fera l’affaire de tout le monde – votre obligé est probablement trop ancré dans ses vieilles habitudes pour abandonner le bon vieux calepin de papier, mais plusieurs designers et créateurs ont été aperçus ces derniers temps avec un Pencil à la main, et personne ne semble le regretter.


Microsoft tente évidemment de tirer le tapis sous les pieds d’Apple avec sa tablette Surface. Et jusqu’à ce qu’Apple démente une affirmation de feu Steve Jobs, pour qui un stylet était carrément superflu, Redmond semblait avoir trouvé son différentiateur.


Là, par contre, Apple a mis le doigt sur une technologie qui fait mieux. Ou, pour être plus précis, qui fera bien mieux une fois que iOS 11 sera installé sur ses tablettes.


iOS 11 et le second souffle du iPad Pro


Car s’il y a une chose qui semble certaine, c’est que la mise à jour logicielle attendue cet automne est la véritable pierre angulaire dans la stratégie d’Apple pour relancer les ventes de ses tablettes.


Le mode multitâche d’iOS 11 est intuitif et fonctionnel. La possibilité de glisser et déposer certains éléments d’une application à l’autre, via ce mode multitâche, ou en passant par le dock au bas de l’écran, est tout à fait naturel. Même la saisie d’écran, une fonction pourtant très technique, mais qu’on n’arrête pas d’utiliser, au bureau, prend du galon et s’avère plus utile qu’auparavant.


Et comme une certaine Surface Pro, un iPad Pro avec iOS 11 n’a besoin que d’un léger coup de la pointe de son Pencil pour se déverrouiller et s’activer. On gribouille quelques notes, et une couche logicielle invisible apprend à lire cette écriture, après quoi on peut retrouver un passage précis à l’aide de l’outil de recherche global de la tablette.


Ça, c’est quelque chose qui donnera le goût de troquer le calepin boudiné pour un calepin numérique.


Et ça confirme aussi que le marché des tablettes numériques subit une transformation généralisée, cette année. L’iPad Pro a de la concurrence non seulement de Microsoft, mais aussi de Samsung et de sa tablette hybride Galaxy Book. Tous trois offrent un format comparable, avec stylet et étui-clavier.


Deux de ceux-là sont animés par Windows 10, toutefois. L’autre, avec iOS 11, fait bande à part seulement si on considère l’aspect matériel de l’affaire. Car du côté des applications, Apple ne manque pas d’en offrir pour tous les goûts et usages.


De quoi relancer l’intérêt même chez ceux qui possèdent déjà une tablette numérique? Ça se pourrait. Peut-être pas cet été, mais dès qu’il sera possible d’y installer iOS 11, alors ça, ça se pourrait fort bien.




Suivez-moi sur Twitter:





Suivez-moi sur Facebook:



 

À propos de ce blogue

Autrefois, on appelait ça de l'électronique mais de nos jours, les nouvelles technologies vont bien au-delà des transistors et des circuits imprimés. Des transactions bancaires à l'écoute en rafale d'émissions de télé les plus populaires, la technologie est omniprésente. Et elle comporte son lot de questionnements. Journaliste spécialiste des technologies depuis bien avant l'avénement du premier téléphone intelligent, Alain McKenna a observé cette évolution sous tous ses angles et livre ici ses impressions sur le sujet.

Alain McKenna
Sujets liés

Technologie , techno

Sur le même sujet

Le ménage de fin d'année bat son plein

BLOGUE. Les pros remanient leur portefeuille en fin d'année tandis que les stratèges émettent leurs prévisions pour 2019

MacBook Air et Mac mini : Apple abandonne le bas de gamme

06/11/2018 | Alain McKenna

BLOGUE. Ces deux nouveaux Mac ne pourraient mieux illustrer la nouvelle orientation de la marque californienne.