Essential phone : voici comment le créateur d'Android compte déjouer Apple et Samsung

Publié le 19/06/2017 à 14:31

Essential phone : voici comment le créateur d'Android compte déjouer Apple et Samsung

Publié le 19/06/2017 à 14:31

Le téléphone Essential avec sa caméra à 360 degrés. (Photo: Essential)

Avec plusieurs innovations intéressantes à son actif, le téléphone éponyme que la société Essential compte offrir dès la fin de l’été se positionne déjà comme un produit haut de gamme parmi les plus originaux sur le marché. Et bonne nouvelle pour les consommateurs canadiens désireux d’avoir le dernier cri avant tout le monde: l’appareil sera vendu au Canada en même temps qu’aux États-Unis.


Le téléphone (au nom de code PH-1) sera d’ailleurs offert en précommande par Telus à partir de la fin juillet. Le prix de détail canadien sera connu d’ici là (sur le site du fabricant américain, il coûte 700 $US, ou 750 $US avec une caméra à 360 degrés incluse), mais l’appareil sera vendu déverrouillé et compatible avec tous les réseaux LTE au pays.


«On a découvert qu’en Amérique du Nord, on compte très peu de fabricants de téléphones haut de gamme. Et du lot, un seul parvient à générer un contact émotionnel avec ses clients: Apple. Ce qu’on souhaite avec Essential, c’est recréer ce lien émotif, grâce à un téléphone qui serait à la fois haut de gamme et accessible, et qui offrirait la meilleure expérience mobile possible grâce à la version la plus dépouillée possible du système Android.»


Voilà, en trois phrases, comment Niccolo de Masi définit le positionnement de son entreprise. Il est président de chef de l’exploitation d’Essential, une start-up fondée et financée par Andy Rubin, l’entrepreneur qui, en 2005, a vendu un petit logiciel mobile appelé Android à Google.


En créant Essential et en confiant le projet à M. de Masi, Andy Rubin veut reproduire cette formule, mais à d’autres fins: stimuler l’innovation dans un marché qui semble stagner, à ce chapitre. «Tous les téléphones sont à peu près identiques, en ce moment. Comme nous n’avons pas besoin de générer une grosse marge de profit, nous pouvons agir plus vite, et nous distinguer en offrant de meilleurs matériaux, ou de meilleurs composants, à un prix raisonnable», explique Niccolo de Masi.


L’innovation sans fin


La première chose qui détonne, c’est l’écran du téléphone. À 5,71 pouces de diagonale, il occupe toute sa face avant, à tel point qu’il déborde de chaque côté des capteurs optiques, au haut du boîtier. C’est un écran de «phablette», dans un boîtier comparable à celui d’un téléphone intelligent, comme le Pixel XL, de Google, dont l’affichage fait 5,5 pouces.


Mais c’est à l’arrière qu’on retrouve la véritable nouveauté. Deux petits connecteurs électromagnétiques permettent de connecter des accessoires au téléphone. Les deux premiers sont un socle de chargement, et une caméra à deux objectifs 4K pouvant créer des photos et des vidéos à 360 degrés de haute qualité.


Chez Essential, on pense avoir mis le doigt sur quelque chose de gros. De révolutionnaire, même. «Ça change tout: nos souvenirs en 360 degrés ne sont plus les mêmes. Les jeux vidéos en réalité virtuelle et augmentée non plus. Même le journalisme pourrait être transformé: on ne peut pas faire mentir une vidéo en 360 degrés. Et on la vend seulement 50 dollars!», s’exclame M. de Masi.


Bon, ce n’est qu’une caméra comme il en existe déjà. C’est le connecteur qui permet réellement d’en faire plus. Il remplace le port USB ou le port Lightning de modèle rivaux, et Essential promet qu’il sera inchangé dans les produits futurs de la marque. Même le petit module pour maison connecté Home qu’il compte également mettre en marché au courant de l’été, en sera équipé. Celui-là aura son propre assitant vocal, mais il pourrait aussi bien accueillir Alexa, Cortana, ou le Google Assistant, pourquoi pas, si Amazon, Microsoft ou Google se montrent intéressés.


«On s’oppose au modèle du jardin clos ('walled garden') de certaines compagnies. Tant pour le téléphone que pour la maison connectée, nous souhaitons créer un modèle ouvert d’innovation.» Un nouveau connecteur inédit est-il la bonne solution? Pas si les connexions sans fil sont privilégiées, dit l’homme d’affaires établi dans la Silicon Valley.


Le dule Home pour la maison connectée. (Photo: Essential)

Une startup pour jouer dans les pattes des multinationales


Pour l’heure, Essential ne compte pas tout à fait 100 employés. L’entreprise compte embaucher encore plusieurs ingénieurs et spécialistes pour assurer la conception de nouveaux produits qui seront mis en marché sur une base annuelle. «Nous visons le haut de gamme exclusivement… pour commencer, du moins», résume Niccolo de Masi. Mais si son objectif est de défier les Apple, Google et Samsung de ce monde, il ne les prend pas pour autant comme modèles.


Au début des années 2000, Andy Rubin a créé Android avec une équipe d’une centaine de personnes. «C’est ce qu’on reproduit ici. Nous sommes une petite entreprise bien financée, qui compte beaucoup de gens d’expérience, et qui peut agir vite.


Suivez-moi sur Twitter:





Suivez-moi sur Facebook:



 

À propos de ce blogue

Autrefois, on appelait ça de l'électronique mais de nos jours, les nouvelles technologies vont bien au-delà des transistors et des circuits imprimés. Des transactions bancaires à l'écoute en rafale d'émissions de télé les plus populaires, la technologie est omniprésente. Et elle comporte son lot de questionnements. Journaliste spécialiste des technologies depuis bien avant l'avénement du premier téléphone intelligent, Alain McKenna a observé cette évolution sous tous ses angles et livre ici ses impressions sur le sujet.

Alain McKenna
Sujets liés

Technologie , techno

Sur le même sujet

Google Pixel 2 et Pixel 2 XL: on a enfin trouvé la clé à l'univers de Google

17/10/2017 | Alain McKenna

BLOGUE. Musique, télé, réalité virtuelle, intelligence artificielle… On a maintenant la clé, en deux formats.

Google lance Android Pay au Canada

31/05/2017 | Denis Lalonde

Google rattrape son retard sur Apple en lançant son service de paiement sans contact Android Pay au Canada.