Modextil, une stratégie par décennie

Publié le 22/11/2008 à 00:00

Modextil, une stratégie par décennie

Publié le 22/11/2008 à 00:00

Par Dominique Froment

Si une industrie a été malmenée ces dernières années, c'est bien celle du vêtement. Pourtant, Modextil s'en sort à merveille en s'adaptant sans cesse. D'abord importatrice de vêtements pour hommes dans les années 1980, la PME fondée par Henri Abitan a créé sa première collection, Report Collection, en 1982. Depuis trois mois, elle a ouvert 25 points de vente en France, aux États-Unis, au Mexique et en Asie du Sud-Est. Au Canada, elle est présente chez La Baie et elle vient d'inaugurer son premier magasin, Report Collection, au Centre Rockland.

Hausser sa rentabilité

"La nouvelle stratégie de Rockland est d'attirer des boutiques uniques pour une clientèle qui recherche l'exclusivité, explique Jacques Gladu, directeur général du centre commercial. Et Report Collection cadre parfaitement dans cette stratégie."

La première boutique Report Collection permettra aux Abitan d'apprendre leur nouveau métier. "La vente au détail est très différente de ce que Modextil a toujours fait, reconnaît Alexandre Abitan, directeur du marketing et fils d'Henri. Un grossiste vend de deux à quatre fois par année, alors qu'une boutique vend tous les jours."

En ouvrant ses propres boutiques, Modextil vise le même objectif qu'en créant ses collections : hausser sa rentabilité. "En contrôlant les coûts, du design jusqu'à la vente en magasin, nos marges bénéficiaires sont meilleures", explique Alexandre Abitan, âgé de 23 ans.

De plus en plus de fabricants ouvrent leurs boutiques. Mexx, Apple, Adidas, Nike ou Arc'teryx ont tous pignon sur rue à Montréal. Ces fabricants reprennent le contrôle de leur image, de leur offre... et des profits.

Modextil prévoit ouvrir une vingtaine de boutiques Report Collection au Canada, dont les cinq premières au Québec : outre le Centre Rockland, les emplacements visés sont la rue Sainte-Catherine, le Carrefour Laval, les Promenades St-Bruno et Québec. Vingt boutiques au Canada, cela semble peu, mais Modextil doit prendre garde à ne pas piétiner les plates- bandes des autres magasins qui vendent sa collection, fabriquée par des sous-traitants. Parmi ces magasins, on trouve Simons, La Baie et plus de 120 boutiques indépendantes dans le pays.

Aux Galeries Lafayette

Les Abitan ne pensaient pas prendre de l'expansion en Europe jusqu'à ce qu'une occasion aussi exceptionnelle qu'inattendue se présente. "À une foire commerciale à Barcelone, en Espagne, les gens des Galeries Lafayette sont venus nous dire qu'ils aimeraient vendre nos vêtements", relate Alexandre Abitan.

Résultat : l'ouverture, le 27 septembre, d'un point de vente de 390 pieds carrés dans le célèbre magasin du boulevard Haussmann, à Paris, où les ventes au pied carré atteingnent de 2 500 à 3 000 $ par an, comparativement à environ 500 $, rue Sainte- Catherine.

Les ventes de Report Collection sur le boulevard Haussmann devraient se chiffrer à environ 1,2 million de dollars par an. Report Collection a aussi un point de vente aux Galeries Lafayette de Metz et de Limoges, en France.

"D'ici un an, nous aurons une centaine de points de vente, prévoit M. Abitan. Les profits sont moindres que dans nos propres boutiques, mais plus intéressants que ceux d'un grossiste."

À l'international, Modextil accorde des licences de Report Collection à des distributeurs. D'ici trois ans, M. Abitan s'attend à réaliser des ventes de 5 à 8 millions de dollars au Japon, où il ouvrira un bureau en 2009. Ses ventes mondiales sous forme de licences de produits (sous-vêtements, accessoires, etc.) devraient augmenter de 5 à 6 millions de dollars durant la même période.

À suivre dans cette section


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

À la une

Voir les choses sous un autre angle pour réussir en Bourse

21/09/2018 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Cela ne veut pas dire qu’il faut adopter l’opinion contraire à celle du plus grand nombre.

Les taux grimpent, que faire avec les obligations à court terme?

21/09/2018 | Ian Gascon

Les FNB d’obligations ne s’écroulent pas malgré la hausse des taux. Voici pourquoi:

MTY et Richelieu graduent au S&P/TSX

Le 24 septembre avant l'ouverture, MTY et Richelieu feront enfin leur entrée au grand indice de la Bourse de Toronto.