Les plans de Canderel sur l'Île-des-Soeurs et dans le Quartier des spectacles

Publié le 03/11/2012 à 00:00, mis à jour le 01/11/2012 à 09:40

Les plans de Canderel sur l'Île-des-Soeurs et dans le Quartier des spectacles

Publié le 03/11/2012 à 00:00, mis à jour le 01/11/2012 à 09:40

Devant le manque de grands emplacements pour bureaux contigus au centre-ville de Montréal, Canderel ressort des cartons son projet de la Cité de l'Île, à l'Île-des-Soeurs.


Le constructeur du Campus Bell veut ériger cet autre complexe de sept immeubles et 500 000 pieds carrés, certifié LEED. Canderel procéderait en plusieurs phases, en fonction de la demande.


«Avec la pénurie de grands blocs d'espace, l'Île-des-Soeurs devient une option plus naturelle pour les entreprises, dit Daniel Peritz, vice-président principal pour Montréal et Ottawa chez Canderel. Il y a une qualité de vie intéressante dans le secteur. Il y a une panoplie de services à proximité.»


Le site de Canderel fait près de 200 000 pieds carrés, au sud du pont Champlain. C'est environ la moitié des terrains que le promoteur possède conjointement avec Les Investissements Île-des-Soeurs, contrôlés par les familles Gewurz et Remer. Cette entreprise a racheté toute l'île de la Congrégation de Notre-Dame de Montréal (Soeurs grises) en 1956. Elle a confié une grande partie du développement résidentiel à la Corporation Proment, de Samuel Gewurz. Mais Les Investissements Île-des-Soeurs ont revendu une participation de 50 % dans ses terres zonées commerciales en 1989. Canderel y a construit le siège social de Bell, revendu en 2008 et 2009 au fonds immobilier allemand KanAm Grund. Le promoteur compte construire la Cité de l'Île en face. «On l'a conçue après le Campus Bell», dit Daniel Peritz.


Quartier des spectacles


Pour l'instant, c'est surtout les projets en partenariat qui occupent Canderel, qui construira La Tour des Canadiens en partenariat avec Cadillac Fairview, le Fonds immobilier de solidarité et le Club de hockey Canadien. Un projet massif de 520 unités et 48 étages.


Toujours avec le Fonds, Canderel travaille aussi au projet du Quartier des spectacles, sur le site de l'ancien Spectrum, rue Sainte-Catherine Est. C'est le plus gros développement de bureaux d'un promoteur montréalais en ce moment : deux tours de 17 et 26 étages totalisant 1,25 million de pieds carrés. La première, de 467 000 pieds carrés, pourrait être construite en seulement 18 mois, selon Canderel.


Mais, comme les autres promoteurs ayant des projets de bureaux au centre-ville, l'entreprise tâche d'abord de signer un bail avec un locataire majeur. Canderel ne commencera pas la construction avant d'avoir loué la moitié des locaux disponibles.


Daniel Peritz est optimiste : «On discute avec plusieurs entreprises. Le site est extraordinaire, au coeur du Quartier des spectacles, à côté d'un important immeuble, le complexe Desjardins. C'est drôlement bien placé pour des gens habitués d'être dans ce coin-là.»


Pour lui, l'emplacement pourrait intéresser des entreprises désirant être plus visible. «Dans les produits et services, avoir des activités dans le secteur, ça vaut quelque chose, dit le vice-président. Par exemple, une banque qui veut une meilleure visibilité à Montréal et qui a besoin de 300 000 pieds carrés...»


Selon nos informations, Visa Desjardins et SNC-Lavalin sont à la recherche d'emplacements de 300 000 à 600 000 pieds carrés.


Un peu plus à l'ouest, Canderel est aussi propriétaire d'un terrain face au square Phillips. Le promoteur a développé un projet de tour mixte pour ce lot, mais il a bien failli jeter l'éponge et le revendre. En mars, Canderel a même confié à CB Richard Ellis un mandat pour revendre le terrain, mais il s'est ravisé. «Après une courte période de marketing, on s'est dit qu'on allait attendre, explique Daniel Peritz. Maintenant, nous avons des plans à long terme pour un développement mixte.»


Canderel a plusieurs fois changé d'idée pour cet emplacement. Le promoteur voulait d'abord y construire une tour occupée à 100 % par des bureaux, avant de rejeter cette possibilité. «On était dans une position où notre projet allait peut-être concurrencer celui du Quartier des spectacles», dit-il. Canderel a alors songé à un développement de copropriétés ou mixte. «Mais maintenant, on embarque dans le projet de condos de Cadillac Fairview» (Tour des Canadiens).


Tout compte fait, le développement de ce terrain n'est plus prioritaire, mais Canderel souhaite garder la carte dans son jeu.


Retrouvez chaque semaine notre nouvelle rubrique sur l'immobilier, tant commercial que résidentiel, signé par notre journaliste spécialisé.


hugo.joncas@tc.tc

À suivre dans cette section


image

Croissance PME

Mercredi 25 octobre


image

Marketing B2B

Mardi 21 novembre


image

Acceptabilité sociale

Mercredi 29 novembre


image

Communication interne

Mardi 05 décembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 06 décembre


image

Sommet sur l'énergie

Mardi 23 janvier


image

E-Commerce

Mardi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mardi 06 février


image

Usine 4.0 - 2018

Mercredi 14 mars


image

Rémunération globale

Mercredi 25 avril

À la une

Une histoire de confiance sur trois générations

Édition du 21 Octobre 2017 | Matthieu Charest

Avant d'être une histoire à succès, les hôtels Germain, c'est avant tout une histoire de famille. Coprésidée par ...

Montréal possède tous les atouts pour attirer Amazon, croit Hubert Bolduc

Montréal International est convaincue du potentiel de la métropole pour attirer le HQ2 d'Amazon.

Fait-on «la bonne affaire» pour l’entrepreneuriat au Québec?

C'est LA question à laquelle ont réfléchi les participants de la Grande consultation sur l’entrepreneuriat.