Contrer l'absentéisme en encourageant de saines habitudes de vie

Publié le 03/01/2009 à 00:00

Contrer l'absentéisme en encourageant de saines habitudes de vie

Publié le 03/01/2009 à 00:00

Plus d'un demi-million d'employés s'absentent chaque année pendant une longue période pour cause de maladie ou d'incapacité personnelle. D'après cette donnée de Statistique Canada, si vous dirigez une entreprise, l'absentéisme doit vous préoccuper. Le temps de travail perdu à cause de l'absentéisme est passé de 7,4 jours par employé, en 1997, à environ 10 jours, en 2007.

Pour réduire l'absentéisme, il faut en connaître les causes. L'une des principales est la maladie. Promouvoir la santé et la bonne forme physique devrait donc réduire l'absentéisme. C'est ce raisonnement qui a donné naissance au programme Jocoeur.

Une approche multidisciplinaire

La fromagerie La Vache à Maillotte, à La Sarre, est l'une des 11 entreprises qui ont participé, depuis 2004, à ce programme de promotion en milieu de travail de la santé cardiovasculaire, respiratoire et mentale. Mené par le Centre de santé des Aurores- Boréales, le programme Jocoeur étudie aussi l'impact de cette promotion sur plusieurs paramètres, dont l'absentéisme des travailleurs.

" Ce programme est extraordinaire, s'exclame Réal Bérubé, 52 ans, directeur général de la fromagerie. Les professionnels du Centre de santé viennent chez nous pour effectuer une prise de sang gratuite de tous nos employés, puis rencontrent chacun d'eux pour leur donner les résultats et discuter de moyens pour améliorer leur état de santé. "

L'équipe multidisciplinaire du centre de santé est composée de kinésiologues, d'infirmières, de nutritionnistes, d'inhalothérapeutes, de médecins et d'agents de relations humaines. Elle effectue le suivi de près de 500 employés en milieu de travail, dont 80 % sont des hommes. Et 80 % des participants à l'étude n'avaient pas accès à un médecin de famille.

M. Bérubé voit-il des résultats concrets depuis que son entreprise adhère au programme ? " Il est difficile de quantifier l'impact du projet, mais il est certain qu'il y a moins d'absentéisme chez nous. Et 30 employés ont perdu 250 livres au total depuis deux ans ! J'en ai perdu moi-même 25... Une de mes employées a cessé de fumer, et un diabétique a guéri sa maladie. "

L'enthousiasme est tel que l'entreprise a fondé un club de marche et qu'elle a mis sur le marché un fromage allégé de marque... Jocoeur !

Un programme très couru

" Quelque 2 800 travailleurs veulent se joindre au programme, ce qui représente pour nous un heureux problème ", signale Lise Langlois, kinésiologue chargée du projet Jocoeur pour le compte du Centre de santé des Aurores-Boréales. Et plus de 97 % des employés des entreprises qui adhèrent au programme veulent y participer.

" Lorsqu'il est question de protéger la santé, l'étude démontre que l'homme, surtout s'il est jeune, se sent moins concerné lorsqu'il ne présente pas de symptômes de maladie ", nuance toutefois Mme Langlois.

" À 20 ans, mes employés se sentent éternels et invincibles, confirme M. Bérubé. Mais la sensibilisation demeure efficace : ils communiquent l'information à un parent ou ami. "

Les bienfaits de Jocoeur dépassent d'ailleurs les limites de l'entreprise. Pas moins de sept petits centres d'exercice communautaires ont été créés dans des municipalités de l'Abitibi-Ouest depuis l'instauration du programme.

" C'est toute la culture régionale qui est touchée, rajoute Mme Langlois. Remarquez qu'on installe aussi des vélos stationnaires et des marcheurs dans nos 11 entreprises participantes. " Le Centre de santé des Aurores-Boréales a lui-même mis de l'avant des pratiques qui ont abaissé de 13 à 3,4 % son taux d'absentéisme depuis les débuts de Jocoeur.

L'impact du stress

Si la santé cardiorespiratoire demeure la priorité du programme, on ne néglige pas pour autant les facteurs liés à la santé mentale, tels que la gestion du stress et la dépression. Selon des recherches récentes, la moitié des employés canadiens rapportent un ou plusieurs éléments de stress dans leur environnement de travail.

" On nous a récemment envoyé un thérapeute pour faciliter le règlement d'un conflit entre deux employés de notre fromagerie, relate M. Bérubé. Et il s'en est suivi une séance de sensibilisation sur l'impact du stress au travail. "

Le programme Jocoeur, soutenu financièrement par les secteurs public et privé, a reçu, en décembre, la reconnaissance d'Agrément Canada en tant que pratique exemplaire pour la qualité et la sécurité des soins. Les résultats finaux de ce projet pilote seront publiés en 2009.

( PROFIL )

Entreprise: Fromagerie La Vache à Maillotte

Ville : La Sarre

Fondation : 1996

Nombre d'employés : 30

Production annuelle : 300 000 kilos de fromage

Marché : Québec

L'Allegretto a été nommé Meilleur fromage de brebis au Canada, en 2006, et le fromage en grains frais du jour a reçu le Prix de l'école de laiterie lors du concours Sélection Caseus 2006.

LES PME DOIVENT S'UNIR POUR FAVORISER L'ASSIDUITÉ

L'expert Jean-François Lamarche estime que le programme Jocoeur profitera aux PME qui l'adopteront.

" Les habitudes de vie ont changé depuis 20 ans. Nous n'avons jamais compté au pays autant d'employés sédentaires, obèses et aux mauvaises habitudes de vie. Les études prouvent que les travailleurs en mauvaise santé gèrent le stress plus difficilement. Or, il est aussi démontré qu'une augmentation de la santé globale des travailleurs diminue non seulement le taux d'absentéisme, mais aussi de présentéisme, c'est-à-dire la perte de productivité liée au surmenage des employés assidus.

" De telles approches en santé globale en milieu de travail, touchant plusieurs PME d'une même région, sont la voie de l'avenir. La PME est un terreau fertile pour l'absentéisme et le présentéisme causés par le stress, surtout en ces temps d'incertitude économique. La petite entreprise doit se surpasser quant aux résultats, mais elle ne peut pas assumer seule les coûts de tels programmes. Les entreprises qui traverseront avec succès les temps durs que nous vivons seront celles qui mettront de l'avant de telles mesures pour contrer l'absentéisme. Le programme Jocoeur donne accès aux PME participantes à une gamme de mesures surtout en place dans de grandes entreprises. "

( CHIFFRES CLÉS )

> De 2000 à 2007, le taux d'absentéisme est passé de 6 à plus de 9,5 %.

> Le coût pour les entreprises canadiennes des congés prolongés totalise 4,4 milliards de dollars par an.

> Les employés qui se disent très stressés sont 2,4 fois plus susceptibles de prendre un congé que ceux qui ne le sont pas trop.

> Les maladies psychologiques génèrent plus de 50 % des réclamations d'assurance collective.

Source : Statistique Canada

Conférence :

Promouvoir la santé est une des façons de réduire l'absentéisme, un problème qui fait l'objet d'une Grande conférence Les Affaires, les 21 et 22 janvier, à Montréal.

Pour en savoir plus, visitez le site LesGrandesConferences.LesAffaires.com

dossiers@transcontinental.ca

À suivre dans cette section


image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

À la une

Investissement Québec doit prendre plus de risques, dit Fitzgibbon

«Il y a une carence dans la chaîne de capitaux avec le capital de démarrage», affirme le ministre de l'Économie.

Ce qu'il faut retenir de la performance de Walmart Canada

La hausse de 1,1% des ventes comparables au 4e trimestre est bien pâle par rapport au bond de 4,2% aux États-Unis.

Walmart surprend au quatrième trimestre, l'action bondit

10:28 | AFP

Walmart a annoncé mardi des résultats trimestriels meilleurs que prévu, et le titre grimpait de près de 4% à New York.