Rouyn-Noranda veut devenir l'aéroport du Plan Nord de Jean Charest

Publié le 09/05/2009 à 00:00

Rouyn-Noranda veut devenir l'aéroport du Plan Nord de Jean Charest

Publié le 09/05/2009 à 00:00

Par André Dubuc

La Ville de Rouyn-Noranda peaufine un projet d'agrandissement de son aéroport au coût de 12 millions de dollars qu'elle soumettra sous peu au gouvernement du Québec.

Rouyn-Noranda veut ainsi se positionner comme aéroport du Plan Nord du gouvernement Charest.

Il s'agit d'une réplique à sa rivale Val-d'Or, qui construit actuellement un centre de transit de 20 000 pieds carrés pour desservir les sociétés minières avec l'aide d'une subvention de 2,2 millions du gouvernement fédéral.

Les deux villes d'Abitibi se disputent ainsi le titre de porte aéroportuaire du Nord.

Rouyn-Noranda propose de construire un hangar pouvant loger un Boeing 737, comme celui qu'utilise la minière Xstrata Nickel pour transporter, trois fois par semaine, ses employés entre Rouyn et le site de la mine Raglan, au Nunavik, à 1 540 kilomètres au nord.

"Nous avons rencontré les gens de la Ville et avons trouvé le projet fort intéressant", indique Francis Beauvais, porte-parole d'Xstrata Nickel.

Étant donné l'absence d'infrastructure adéquate, l'avion de la mine Raglan doit effectuer des allers-retours vers de grands centres comme Toronto pour son entretien.

La présence du hangar et l'ajout d'un service de maintenance des Boeing 737 à Rouyn-Noranda se traduiraient par des économies appréciables pour Xstrata Nickel, reconnaît M. Beauvais.

"Il est également question d'offrir des services supplémentaires aux utilisateurs, comme des locaux pour les sociétés minières", précise Jean-Claude Loranger, président de la Chambre de commerce de Rouyn-Noranda.

"On a offert à la Ville d'être partenaire dans son projet", dit Jean Pronovost, président de Propair, un avionneur possédant 12 appareils et qui est le principal fournisseur de service à l'aéroport de Rouyn.

Propair a inauguré en décembre un centre de transbordement cargo sur les terrains de l'aéroport.

Pas de place pour deux

Le maire de Rouyn-Noranda, Mario Provencher, a refusé de nous parler.

Pour sa part, son homologue de Val-d'Or, Fernand Trahan, ne voit pas le projet de Rouyn d'un bon oeil.

"L'agrandissement de l'aéroport de Val-d'Or est en cours et nous avons les subventions nécessaires. Mais ce n'est pas vrai que le gouvernement du Québec et le fédéral vont créer, à une heure en auto, deux centres avec des fonds publics", soutient M. Trahan.

Daniel Bernard, député provincial de Rouyn-Noranda- Témiscamingue, considère que les deux aéroports sont complémentaires. "Un document préliminaire a circulé. Un document plus explicite est en préparation en vue d'une rencontre avec le ministre du Développement économique", précise-t-il.

andre.dubuc@transcontinental.ca

À suivre dans cette section


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

À la une

Bourse: est-ce l'orage avant l'éclaircie?

BLOGUE. Un mois de décembre aussi affreux est historiquement de mauvais augure mais la Fed peut encore changer la donne

Comment les gilets jaunes pourraient changer la France

14/12/2018 | François Normand

ANALYSE - Les gilets jaunes sont le symptôme d'un malaise profond. Et cela va bien au-delà du pouvoir d'achat.

Bourse : les gagnants et perdants de la semaine

14/12/2018 | Martin Jolicoeur

Quels sont les titres qui ont le plus marqué la semaine? Facebook, Lululemon, Bombardier et... un producteur de mari.