MTY : l'insatiable Stanley Ma se dirige vers les 2000 franchises

Publié le 27/10/2010 à 00:00, mis à jour le 27/10/2010 à 14:22

MTY : l'insatiable Stanley Ma se dirige vers les 2000 franchises

Publié le 27/10/2010 à 00:00, mis à jour le 27/10/2010 à 14:22

Par Dominique Beauchamp

Stanley Ma. Photo : Gilles Delisle

Stanley Ma, l'immigrant entrepreneur qui a ouvert son premier restaurant-comptoir Tiki-Ming en 1984, n'est pas rassasié, bien qu'il ait déjà réalisé 15 acquisitions depuis 1999.


PLUS : Encore un bon potentiel pour le titre de MTY


Vingt-six ans après avoir saisi le potentiel de la vente de franchises de restauration rapide, le timide fondateur du Groupe d'alimentation MTY reste fidèle à la recette qui a hissé son entreprise au 21e rang des restaurateurs canadiens en 2010.


Un homme réservé aux grandes ambitions


Derrière le sourire facile et la courtoisie de M. Ma se dissimulent de grandes ambitions et une grande passion pour le franchisage et la restauration rapide. " Ayant moi-même exploité des restaurants, je sais quelle charge de travail cela représente pour les franchisés. Leur réussite nous tient vraiment à coeur, car ces commerces font vivre bien des familles ", dit en toute simplicité M. Ma, 62 ans, au cours d'un long entretien accordé aux Affaires. MTY chapeaute maintenant 26 enseignes qui regroupent 1 693 établissements franchisés, pour la plupart au Québec et en Ontario.


Les ambitions de M. Ma passent par l'établissement d'objectifs à long terme, et surtout, " faciles à mesurer ". La PME montréalaise vise compter 2 000 établissements franchisés et corporatifs d'ici 2014. Toutefois, au rythme où vont les affaires, l'entreprise dépassera aisément cet objectif avant l'échéancier établi, jugent les analystes financiers.


En fait, depuis trois ans, MTY a presque doublé le nombre de franchises, de sorte que le groupe pourrait compter 3 000 franchises d'ici 10 ans, selon Vincent Perri, analyste à la Valeurs mobilières Banque Laurentienne.


Au menu de M. Ma : intégrer rapidement les franchises acquises, lancer de nouveaux restaurants aux menus alléchants et renforcer les franchises existantes.


La digestion de Valentine


La croissance rapide de MTY repose surtout sur l'acquisition à bas prix de chaînes de franchises que MTY intègre rapidement à son organisation.


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Un géant mondial affamé de croissance en Amérique

BLOGUE. En 2017-2018, le chiffre d’affaires de la multinationale française Bonduelle a grimpé de ...

Le Japon renoue avec le blé canadien

Le Japon avait interrompu ses importations après la découverte de blé génétiquement modifié et non autorisé en Alberta.

À la une

Pierre Lassonde : bien plus qu'un donateur

Édition du 08 Décembre 2018 | René Vézina

Pierre Lassonde a fait fortune dans le secteur de l'or. Et ce sont désormais les lingots de philanthropie qu'il a ...

Bourse: Wall Street termine en hausse une séance volatile

Mis à jour le 10/12/2018 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. «Beaucoup de gens semblent vouloir se préparer pour le scénario du pire», avance un spécialiste.

À surveiller: Banque Royale, Champion et Cogeco

10/12/2018 | François Pouliot

Que faire avec les titres de la Banque Royale, Champion Iron Ore et Cogeco Communications?