Le Québec en bref

Offert par Les Affaires


Édition du 28 Juillet 2018

Le Québec en bref

Offert par Les Affaires


Édition du 28 Juillet 2018

Par Marie-Pier Frappier

Les associés de la microdistillerie Grand Dérangement: Marcel Mailhot, Jean-Benoit Landry, Pasqual Di Paolo et Jean-Philippe Rail.


LANAUDIÈRE


Grand Dérangement : une première microdistillerie dans la région


« J'ai visité beaucoup de distilleries en Écosse et j'entendais souvent les distillateurs vanter la qualité et l'abondance de l'eau douce des rivières. Je me suis dit : imaginez l'eau du Québec ! » C'est à la suite de ses pérégrinations, de trois ans de planification et d'un cours à l'Institute of Brewing and Distilling (Angleterre) que Jean-Philippe Rail, gestionnaire financier depuis plus de 20 ans, a décidé avec ses trois associés de créer des spiritueux et de proposer une expérience agrotouristique dans Lanaudière, une première. Un whisky single malt, de la vodka, du gin et du rhum lanaudois seront prochainement élaborés à Saint-Jacques, dans la MRC de Montcalm. Les grains qui serviront à la fabrication de l'alcool seront cultivés à Saint-Alexis, sur les terres de Marcel Mailhot, agriculteur, homme d'affaires et coactionnaire du projet. La dénomination de la distillerie rend hommage aux pionniers de Saint-Jacques et des villages environnants : des Acadiens qui ont été déportés vers les colonies anglaises et qui ont réussi à venir s'établir au Québec, après des années d'exil causé par le « Grand Dérangement ». La distillerie sera ouverte au public et proposera des visites guidées éducatives. « Les visiteurs pourront voir les alambics de près, toucher les matières premières et en apprendre davantage sur le procédé de la distillation », a précisé le maître distillateur, Pasqual Di Paolo, par voie de communiqué.


CHAUDIÈRE-APPALACHES


Biodélices et le producteur français Famille Michaud
Apiculteurs deviennent Appalaches Nature


Nouveau partenariat dans l’industrie agroalimentaire: Appalaches Nature a été formée à la suite d’une entente conclue entre l’entreprise québécoise Biodélices et le producteur de miel français Famille Michaud Apiculteurs. Appalaches Nature construira une usine de 100000 pieds carrés à Thetford Mines. Québec accorde une contribution financière non remboursable de 2,5 millions de dollars et Investissement Québec offre un prêt de 7,45M$ pour démarrer cette nouvelle aventure gustative. En tout, le projet est évalué à près de 36 M$. Il devrait créer 37 emplois dans la région. La nouvelle usine est destinée à la production et à la transformation de produits sucrants 100% naturels, tels que le sirop d’érable, le miel, le sirop de canneberge et le sirop d’agave. Fondée en 2007, l’entreprise Biodélices est spécialisée dans la production, la transformation et la commercialisation du sirop d’érable et de produits de l’érable biologiques. De son côté, l’entreprise française Famille Michaud Apiculteurs, fondée en 1920, est le producteur de miel le plus important à l’échelle internationale. Elle commercialise aussi le sirop d’érable québécois sous la marque Maple Joe.


MAURICIE


Services d’aéronefs AAR : 81 emplois créés


Près de 1,8 million de dollars sera investi dans un projet de formation de la main-d’oeuvre pour l’entreprise Services d’aéronefs AAR – Trois-Rivières. Québec injectera 871360$ et l’entreprise engage une somme équivalente. Services d’aéronefs AAR doit planifier des formations spécifiques à chaque modèle d’aéronefs sur lesquels elle travaille et recruter en conséquence. Ce soutien financier devrait contribuer à créer 81 emplois et à en maintenir 206 en Mauricie. Services d’aéronefs AAR offre des services d’inspection et de maintenance, de modification, de mise à niveau, de rénovation et de peinture pour presque tous les types d’avions commerciaux, y compris Airbus, Boeing, Bombardier et Embraer. L’entreprise a récemment obtenu un contrat de dix ans avec Air Canada.


CÔTE-NORD


Deux entreprises de Sept-Îles iront de l’avant avec leurs projets d’expansion


Métal 7 et Envirolik pourront concrétiser leurs projets d’expansion évalués à plus de 2,3 M$. Métal 7 conçoit et fabrique des équipements destinés à l’industrie minière et aux alumineries. L’entreprise, qui compte plus de 85 employés et qui exporte dans plus de 20 pays, veut poursuivre son expansion grâce à l’ajout de technologies de pointe. Envirolik, située dans la communauté innue de Uashat mak Mani-Utenam, est de plus en plus reconnue pour ses bottes, mocassins, tuques et mitaines. L’entreprise emploie une trentaine d’artisanes de la région. Développement économique Canada pour les régions du Québec a permis à ces deux PME d’effectuer une percée dans de nouveaux marchés.

À suivre dans cette section


image

Sécurité alimentaire

Mardi 13 novembre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Intelligence artificielle

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février

Sur le même sujet

Entrepreneuriat : le Québec est aussi une société distincte

10/10/2018 | François Normand

Les entrepreneurs québécois se distinguent de ceux des autres provinces sur plusieurs points. Voici les principaux.

Les entreprises québécoises brillent sur le marché des acquisitions

Édition du 13 Octobre 2018 | Marie-Pier Frappier

Le sondage «L'acquisition : un levier de croissance privilégié pour nos entreprises» réalisé par Léger pour le ...

À la une

Prise en mains du Pixel 3 de Google : Android comme on le voudrait... ou presque

Il y a 53 minutes | Alain McKenna

BLOGUE. Au moins, l’équation IA + logiciel + matériel de Google tient la route.

Cet analyste croit que le plan stratégique de Fiera est réaliste

James Gloyn, de Financière Banque Nationale, compare la croissance nécessaire avec la croissance passée.

Fiera veut faire partie du top 100 mondial

Édition du 13 Octobre 2018 | Stéphane Rolland

Fiera Capital (FSZ, 12,58 $) ambitionne de figurer parmi le top 100 des plus importants gestionnaires d'actifs à ...