Fernand Pascoal s'est inspiré du Cirque du Soleil

Publié le 27/03/2010 à 00:00

Fernand Pascoal s'est inspiré du Cirque du Soleil

Publié le 27/03/2010 à 00:00

Toutes proportions gardées, Fernand Pascoal aime comparer ce qu'il a fait dans le domaine de la saucisse à ce que Guy Laliberté a accompli avec le Cirque du Soleil.

" Les amuseurs publics, cela remonte à la nuit des temps. Guy Laliberté a su en faire quelque chose de nouveau. Cela reste du cirque, mais avec de nouvelles couleurs. Notre produit, c'est encore de la saucisse, mais on lui a donné une autre dimension en présentant de nouvelles façons de faire, dit M. Pascoal. Nous ne vendons plus seulement de la saucisse, mais une expérience gastronomique. "

L'innovation peut prendre la forme d'un long processus ou naître de l'impulsion du moment, dans un restaurant ou en lisant le journal.

Fernand Pascoal estime que son expérience dans la boucherie traditionnelle l'a aidé à développer sa créativité. Entré dans le métier à l'adolescence, au moment où les boucheries québécoises s'initiaient aux coupes européennes, il a été témoin de l'évolution considérable du secteur au cours des années.

" J'ai développé une passion incroyable pour le métier. Tous les jours, nous réinventions une nouvelle façon de préparer de la viande. Il fallait sans cesse innover, en tant que petit détaillant, pour se distinguer des grandes chaînes ", raconte-t-il.

" J'aurais pu me planter, mais comme entrepreneur, j'aime le risque. Cela pouvait sembler un pari un peu fou, mais je l'ai fait en connaissance de cause, en étudiant bien mon marché. "


image

eCommerce B2B

Mardi 29 mai


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre

À la une

Les jeunes entrepreneurs ne sont pas le futur, ils sont le présent

BLOGUE INVITÉ. Réflexion sur mon passage de 18 mois à la présidence de la Jeune chambre de commerce de Montréal.

«Start-uppers»: l'angoisse derrière le rêve

Il y a 22 minutes | The Conversation

Les start-uppers sont souvent présentés (et perçus) comme des figures de la puissance et du ...

C2 Montréal: employeurs, cessez de vous fier aux références

BLOGUE. Les hommes blancs sont surreprésentés dans les références. L'atelier "Capital impartial" en parle.