Cours de français? langue maternelle demandés

Publié le 22/05/2010 à 00:00

Cours de français? langue maternelle demandés

Publié le 22/05/2010 à 00:00

Par

Qui aurait cru qu'Internet aurait incité les gens d'affaires à retourner sur les bancs d'école pour apprendre leur grammaire française ? C'est ce que constatent plusieurs centres de formation.

À l'École de langues de l'Université Laval, la directrice Marise Ouellet note depuis deux ans une demande soutenue des francophones pour des cours de français langue maternelle. Ce sont pour la plupart des cadres qui souhaitent mettre à jour leur grammaire et leur syntaxe. « L'époque où la tâche de rédaction était confiée à l'adjointe administrative est révolue. Les gens doivent rédiger eux-mêmes leurs courriels, leurs messages, mais ils réalisent qu'ils ont des lacunes en français », raconte Mme Ouellet précisant que le cours de communication orale pour s'exprimer en public suscite, lui aussi, beaucoup d'intérêt auprès de la clientèle affaires.

La demande croissante pour les cours de français écrit commence à créer quelques problèmes de recrutement dans certaines écoles qui recherchent des professeurs. « C'est difficile pour nous d'offrir les mêmes conditions de travail que le réseau public », dit Mariette GrandMaison, propriétaire de l'école de langues GrandMaison, à Montréal. Elle a trouvé une solution : elle recrute des professeurs à la retraite. C.H.


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre

À la une

Et si Trump était réélu en 2020?

23/06/2018 | François Normand

ANALYSE - On sous-estime les appuis du président et on surestime la capacité des démocrates de rebondir.

New York et Toronto terminent en ordre dispersé

22/06/2018 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

La dégradation des relations commerciales entre les États-Unis et le reste du monde continuent d'inquiéter les marchés.

Risque élevé de guerre commerciale à l'échelle mondiale, estime Leitao

Le risque d'une guerre commerciale globale est élevé, selon le ministre des Finances Carlos Leitao, qui ...