Comment PMCtire est devenue la référence du pneu sur le Web

Publié le 08/10/2011 à 00:00, mis à jour le 06/10/2011 à 11:56

Comment PMCtire est devenue la référence du pneu sur le Web

Publié le 08/10/2011 à 00:00, mis à jour le 06/10/2011 à 11:56

En 2008, Pascal Boutin et Yannick Plante voulaient se lancer en affaires. Comme le premier avait de l'expérience en marketing et le second dans la distribution de pneus, ils ont démarré un site Web de vente de pneus. "Ça existait aux États-Unis, mais pas au Canada, dit Pascal Boutin. On a vu là une occasion."


Vendre des pneus en ligne ? Ce n'était pas gagné d'avance. Mais les deux jeunes entrepreneurs et Pierre-Claude Roy, qui s'est joint à eux plus tard, ont su gagner la confiance des consommateurs. Leur stratégie : axer leur mise en marché sur l'information.


Ils ont en effet choisi dès le départ de se démarquer avec un contenu de qualité. Le site pmctire.com comprend ainsi un guide d'achat et une foule de renseignements pour aider les consommateurs à faire leur choix entre 16 000 produits.


"Nous faisons une veille très étroite de tout ce qui se dit et s'écrit sur les pneus dans les forums de discussion, les blogues, les magazines, les sites spécialisés", souligne Pascal Boutin. PMCtire signe aussi des évaluations de pneus dans d'autres sites liés à l'automobile, dont auto123.com, et publie le blogue Le Pro du pneu. Cela lui permet de se positionner comme expert dans son domaine et d'augmenter le trafic sur son site. Sa crédibilité tient également au fait que la société n'est associée à aucune marque de pneus.


Des forces et des défis


En ce qui concerne les prix, PMCtire a opté pour la transparence. "Nous ne cachons rien. Lors du processus d'achat, le client sait rapidement combien il lui en coûtera au total." Les mauvaises surprises sont rares, car la livraison est gratuite au Québec et en Ontario, sauf pour certaines régions éloignées et pour les pneus surdimensionnés. L'entreprise, qui n'effectue pas la livraison elle-même, a conclu des ententes avec des transporteurs.


Les clients peuvent faire livrer leurs pneus à domicile ou à l'un des quelque 200 garages qui sont affiliés à PMCtire concernant la pose des pneus. Les garagistes, qui vendent eux aussi des pneus, sont-ils réticents à s'associer à un concurrent ? "Non, car les gens qui achètent des pneus sur notre site ne font pas nécessairement partie de la clientèle existante des garages affiliés, répond Pascal Boutin. De plus, ces derniers peuvent leur offrir d'autres services."


L'avis de l'expert


L'entreprise se démarque en matière de référencement, souligne Sylvain Sénécal, de la Chaire de commerce électronique RBC Groupe Financier de HEC Montréal. "Elle se classe souvent première dans les moteurs de recherche, en particulier avec des marques de pneus." Pour améliorer encore ses résultats, il lui recommande d'axer ses efforts sur les recherches effectuées à l'aide de mots clés génériques comme "guide d'achat pneus". Elle rejoindrait ainsi un plus large public.

À suivre dans cette section


image

Fraude alimentaire

Mardi 12 septembre


image

Forum TI

Mercredi 13 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 19 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 20 septembre


image

Résidences pour aînés

Jeudi 21 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 26 septembre


image

Contrats publics

Mercredi 11 octobre


image

Gestion du changement

Mercredi 18 octobre


image

Croissance PME

Mercredi 25 octobre


image

Parcs industriels

Mardi 21 novembre

À la une

Forte croissance de DuProprio au Québec

28/06/2017 | Matthieu Charest

Alors que le nombre de courtiers immobiliers chute année après année, DuProprio gagne des parts de marchés.

La face cachée des crédits d’impôt aux entreprises du multimédia

28/06/2017 |

Ceux qui veulent faire du Québec et de Montréal des plaques tournantes du secteur numérique devraient faire ceci.

Subventions aux entreprises étrangères: un débat doit avoir lieu

Mis à jour le 21/06/2017 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. Tant mieux pour les entreprises étrangères subventionnées, mais pas au détriment des entreprises locales.