Cominar et cie : plus sensibles à Sears qu'il n'y paraît


Édition du 30 Septembre 2017

L'exposition directe des différentes sociétés immobilières canadiennes à la faillite de Sears est assez bien connue et documentée. Michael Markidis juge qu'il vaut peut-être mieux considérer aussi l'exposition indirecte. L'analyste de Desjardins Marché ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Bourse: Wall Street tente un rebond, et termine en ordre dispersé

REVUE DES MARCHÉS « Avec un tel repli [la semaine dernière], il n’est pas étonnant de voir un petit rebond»

Bourse: Wall Street clôt en ordre dispersé

Mis à jour le 06/09/2018 | lesaffaires.com

REVUE DES MARCHÉS « Les valeurs techs poursuivent leur fragilité déjà visible la veille», rapport un analyste.

À la une

Des obstacles à court terme pour les actions?

Mis à jour à 09:44 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Octobre a déjà mauvaise réputation. La Fed et la saison des résultats pourraient offrir des surprises.

ALÉNA: notre meilleur allié est America inc.

22/09/2018 | François Normand

ANALYSE - Le Canada est aussi un marché stratégique pour les entreprises américaines.

Voir les choses sous un autre angle pour réussir en Bourse

21/09/2018 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Cela ne veut pas dire qu’il faut adopter l’opinion contraire à celle du plus grand nombre.