Cominar et cie : plus sensibles à Sears qu'il n'y paraît


Édition du 30 Septembre 2017

L'exposition directe des différentes sociétés immobilières canadiennes à la faillite de Sears est assez bien connue et documentée. Michael Markidis juge qu'il vaut peut-être mieux considérer aussi l'exposition indirecte. L'analyste de Desjardins Marché ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Le titre de Twitter bondit de 14,74 % à Wall Street

25/10/2018 | AFP

Ce sont ces résultats trimestriels qui lui ont permis de s'envoler.

La BdC laisse présager une politique monétaire plus agressive

24/10/2018 | Stéphane Rolland

Rappelons que le taux directeur a grimpé de 25 points de base. Il passe ainsi de 1,5 % à 1,75 %.

À la une

Êtes-vous obligé d'accepter une promotion?

BLOGUE INVITÉ. Il est essentiel de bien comprendre ce que représente la promotion, ses implications ainsi que son impact

«L'avantage francophone hors Québec», dans Les Affaires en 2007

#90ansenaffaires | Quand Les Affaires célébrait «la force des affaires en français».

Leaders, voici pourquoi vos conseils ne sont jamais écoutés!

BLOGUE. À force d'agir en expert «qui sait toujours tout sur tout», les oreilles des autres deviennent sourdes.